Le site de Saint-Jean-des-Vignes, un ensemble de structures à vocation culturelle et scientifique

Le site abbatial de Saint-Jean-des-Vignes réunit autour des vestiges de l'abbaye médiévale un ensemble de structures à vocation culturelle et scientifique. Essentiellement tourné vers le domaine de la recherche archéologique, de la restauration, du patrimoine monumental ou de la création contemporaine, l'espace de Saint-Jean-des-Vignes offre au public une approche culturelle entre passé et avenir.

Etat de la recherche archéologique sur le site

Des campagnes de recherches et de fouilles archéologiques se déroulent sur le site depuis 1982. l'équipe est dirigée par Sheila Bonde (université Brown, Providence) et Clark Maines (Université Wesleyan, Middletown) dans le cadre du projet de recherche « Monarch » (Monastic Archaeology Project). Les fouilles se sont portées successivement sur les niveaux de sol et leur évolution dans le cloître, sur l'organisation de l'espace et sur l'aménagement hydraulique de l'abbaye.

Le centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine (CIAP)

Créé à l'initiative de la Direction de l'architecture et du patrimoine dans le cadre de la convention Ville d'art et d'histoire, le CIAP est un espace de médiation et de sensibilisation aux enjeux de l'évolution architecturale et urbaine de Soissons. Équipement public municipal, il  donne aux habitants de Soissons et de sa région les outils de connaissance de leur cadre de vie. Un programme de visites découvertes paraît tous les deux mois à destination des habitants et du jeune public.

Situé dans le logis de l'abbé à l'entrée du site abbatial, le CIAP est ouvert toute l'année. Les guides conférenciers de la Ville de Soissons, agréés par le Ministère de la Culture vous y attendent.  

Le centre d'études des peintures murales romaines (CEPMR)

Installé dans les anciens greniers restaurés de l'abbaye depuis 1988, le CEPMR est géré par l'association Pro Pictura antiqua. Il assure la dépose des enduits peints gallo-romains sur les  chantiers archéologiques et le traitement ainsi que l'interprétation de ces peintures fragmentaires à Soissons. Le CEPMR réalise la mise en forme pour les présentations muséographiques et les publications. Régulièrement, il prend en charge des stagiaires qu'il forme à l'atelier ou sur le terrain.

Plus d'infos sur : http://www.appa-cepmr.fr

Reportage de TF1 sur le CEPMR de Soissons

La base de l'Institut national  de recherches archéologiques préventives (INRAP)

L'ancienne infirmerie et le logis des hôtes accueillent le travail des équipes de l'INRAP intervenant dans l'Aisne. L'INRAP, établissement public placé sous la tutelle des ministères de la Culture et de la Communication et de la Recherche, a une double mission de recherche et de diffusion des connaissances. A Soissons, les archéologues assurent la détection, la protection, la conservation ou la sauvegarde par l'étude des éléments du patrimoine archéologique affectés par les travaux publics ou privés concourant à l'aménagement du territoire. Des actions de valorisation auprès du public sont mises en place en partenariat avec les collectivités locales.

Plus d'infos sur nord-picardie@inrap.fr

L'arsenal

L'arsenal est acquis par la Ville de Soissons après le départ de l'armée en 1994. Après quelques travaux d'aménagement, l'arsenal ouvre ses portes au public en septembre 1995 et inaugure des cycles d'expositions dédiées à la création contemporaine. La programmation culturelle proposée par le musée, expositions et concerts, a fidélisé un public d'environ 15000 visiteurs par an. Les publications témoignent de plus de 50 expositions en 15 ans dont vous pouvez retrouver la trace dans le catalogue  Arsenal 1995-2010 disponible sur place. Le service éducatif du musée accompagne toute l'année les classes qui souhaitent aller à la rencontre de l'art contemporain.

Le centre de conservation et d'étude archéologique

Le centre de conservation et d'études archéologiques est une création architecturale de Karine HERMAN. Conçu dans un matériau spécifique dont la couleur rouille évolue avec le temps, le CCE est une architecture parlante : il symbolise l'objet archéologique. La majorité de l'espace est souterrain, permettant ainsi au service régional de l'archéologie de Picardie, au CEPMR et au musée la conservation des objets découverts lors de fouilles archéologiques. De larges baies vitrées permettront d'observer les plus belles pièces archéologiques. Cet ensemble géré par le Musée de Soissons contient également des espaces de travail réservés aux chercheurs.

Plus d'informations sur : ccedepotdefouillessoissons.blogspot.com 

Informations annexes au site