Du 17 au 24 mai, la rose de la cathédrale se dévoile à tous

En décembre prochain s’achèvera ce qui constitue l’un des plus grands chantiers Patrimoine actuellement en cours en France : la restitution de la rose occidentale de la cathédrale de Soissons

Esprit médiéval, techniques contemporaines

Claveaux, colonnettes, éléments de corniches, remplages de la rose elle-même : tailleurs de pierre et sculpteurs viennent d’achever la restitution de la rose.

Depuis la tempête de janvier 2017, réflexions et études ont été menées, confrontées afin de concilier deux données fondamentales : faire le choix rare d’une restitution et non pas d’une restauration de la rose dans l’esprit des bâtisseurs médiévaux et mettre en oeuvre des techniques de haut niveau pour faire face aux outrages du temps. Le réseau de pierre constituant la rose a ainsi été augmenté.

Il a également été décidé d’accroître la raideur des assemblages en prolongeant la profondeur d’ancrage des goujons de 5 cm de part et d’autre du plan de joint.

 

Occasion unique

Afin de partager avec le plus grand nombre, cet incroyable chantier, la rose va être présentée, au sol, dans la nef de la cathédrale. Ce moment constituera une étape essentielle pour tous ceux qui participent au chantier. En effet, cette rose, c’est un défi technologique hors du commun, tant l’ensemble monumental doit tout à la fois être extrêmement solide, également répondre à la finesse et à l’élancement du gothique. Le positionnement de l’ensemble des éléments au sol va permettre de valider les choix retenus avant d’engager la pose in situ.

Cette semaine du 17 au 24 mai sera aussi l’occasion unique pour chacun de découvrir avant qu’elle ne retrouve sa place la rose occidentale de notre cathédrale. 

Informations annexes au site