Pôle de Loisirs de Saint-Crépin

Pole de Loisirs

Le contexte du projet

La Ville de Soissons bénéficie, au nord du quartier St-Crépin, d’un site entièrement dédié aux activités sportives et de loisirs, au ressourcement et au bien-être. 

Situé dans une boucle de l’Aisne, facilement accessible depuis le cœur de ville, il s’articule autour du parc St-Crépin, une forêt urbaine s’étendant sur 11 hectares. Tout autour du parc, on retrouve de nombreux équipements sportifs : terrains de tennis, de football, de rugby, stade municipal, salle multisports (escalade, billard), parcours sportif, gymnase… Des aires de jeux d’enfants et des jeux d’eau existent également. Enfin un golf compact urbain (9 trous et 1 practice) va être réalisé en 2021. Il sera écologique et ouvert à tous : scolaires, familles, pratiquants confirmés…

Dans la partie ouest du site, on retrouve également deux équipements

  • Le camping municipal (2 étoiles) qui est vieillissant et n’est plus adapté aux besoins. Il n’attire qu’une clientèle de passage, généralement pour une seule nuitée. Son taux d’occupation est très faible : entre 15% et 18% ces 3 dernières années…
  • Une ancienne piscine, fermée en 2017 suite à l’ouverture de l’équipement communautaire des Bains du Lac (bassin sportif, bassin ludique, spa...)
  • L’objectif du projet est de transformer ces deux équipements afin de proposer une nouvelle offre de loisirs et d’hébergement originale et de qualité, sur un site d’environ 5,2 hectares.

Le projet permettra de conforter le statut de « carrefour du sport et du bien-être » du quartier St-Crépin, et de renouveler l’attractivité de la ville, en complémentarité des offres touristiques qui seront développées en parallèle sur la commune : le parc ludo-historique de St-Médard, le pôle historique de St-Jean-des-Vignes et le parcours de vidéo-mapping en centre-ville.  

Au-delà, le projet s’inscrit dans la stratégie d’attractivité de l’agglomération et du PETR, qui vise à faire du Soissonnais un lieu de destination touristique et non plus de passage, en s’appuyant sur sa proximité avec l’Ile-de-France et sur le développement de complémentarités et de synergies avec la Cité de la Langue Française en cours de création à Villers-Cotterêts. Il s’agit particulièrement de miser sur un tourisme vert, durable et responsable et sur un tourisme « patrimonial » s’appuyant sur les monuments et lieux d’intérêt du territoire.

Les détails du projet envisagé

Concrètement, il s’agira dans le cadre de ce projet :

  • De faire monter en gamme le camping en proposant une offre d’hébergements de plein air insolite, avec par exemples des cabanes sur pilotis, cabanes dans les arbres, roulottes…
  • D’aménager une piscine extérieure et un espace bien-être (spa, sauna, hammam…) dédiés à la clientèle du camping.

  • De réaménager les 3 000 m2 de l’ancienne piscine (4 100 m2 si l’on inclut le sous-sol) afin de proposer des activités de loisirs (bowling, jeux interactifs innovants) et une offre de restauration.
  • De créer un mini-golf à l’emplacement des anciens bassins extérieurs de la piscine, aujourd’hui comblés.

Une étude réalisée en 2020 a démontré la pertinence de cette proposition. Il existe en particulier une vraie demande pour un bowling sur le territoire, notamment de la part des familles, des jeunes et des étudiants.

Quant à la montée en gamme du camping, elle s’inscrirait dans une tendance de fond du secteur, celle d’une « premiumisation » de l’hôtellerie de plein air, les clients recherchant un meilleur confort et plus de services. L’objectif serait de proposer aux clients une véritable « expérience » originale, la location de la cabane étant complétée par une offre de services : paniers gourmands, spa, massage, location de vélos, etc.

L’étude de faisabilité technique, économique et juridique a démontré qu’il était possible d’atteindre une bonne rentabilité pour ces équipements. Cependant, ce projet nécessite de lourds investissements au départ, en particulier pour la rénovation de l’ancienne piscine. Il ne pourra donc pas se réaliser sans une intervention importante de la puissance publique.

La prochaine étape : le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt

Un appel à manifestation d’intérêt va être lancé très prochainement afin de réaliser un sourcing des opérateurs économiques qui pourraient souhaiter se positionner pour investir et exploiter ce pôle de loisirs.

La Banque des Territoires, qui a financé l’étude de marché et l’étude de faisabilité technique et financière, est un partenaire majeur du projet.

Les retombées économiques attendues pour ces nouveaux équipements sont importantes. Rien que la rénovation du camping apporterait entre 800 000 € et 950 000 € de retombées annuelles et entre 5,5 et 7 créations nettes d’emplois temps plein (directs et indirects).

Informations annexes au site