Rénover les îlots insalubres

exemple de la Croix d’Or

Fermé depuis 1973, ce bâtiment emblématique de la rue Saint-Christophe s’est considérablement délabré au fil du temps. Considéré par beaucoup comme une “verrue du centre-ville”, l’immeuble, vétuste, dégradé, insalubre et dangereux pour le public et les passants, a fait l’objet de plusieurs arrêtés de péril depuis 1995. Il constitue une rupture urbanistique et commerciale importante au sein de la rue Saint-Christophe, où demeurent encore de belles réussites commerciales.

Les différentes municipalités précédentes se sont successivement cassé les dents et avaient engagé une procédure d’acquisition à l’amiable ou par voie d’expropriation de l’immeuble, sans que cela aboutisse jusqu’à présent. C’est seulement en 2016 que la Ville a réussi à acquérir cette “dent creuse” de la rue Saint-Christophe. Alain Crémont a eu le plaisir de mener à son terme 33 ans de procédures, d'attentes, et de rebondissements, en achetant l’ancien hôtel le 7 juin dernier 2016. La résolution de cette vente marque une étape capitale dans l’avancée du projet de revitalisation du Cœur de Ville mené par la municipalité. La réhabilitation de cette “dent creuse” pourrait, en effet, à elle seule apporter un nouveau dynamisme à cette rue commerçante.

Cette première étape acte un peu plus les ambitions de la Municipalité en faveur d’une vraie reconversion du cœur de ville. Les recherches pour identifier les propriétaires des lots restants se poursuivent.

Le déblocage du dossier de l’Hôtel de la Croix d’Or va aussi permettre de conduire une opération d’aménagement dans le cœur de ville. La municipalité travaille sur ce dossier avec LOGIVAM, à qui il a été demandé de créer une cellule commerciale en rez-de-chaussée et de construire des logements mixtes, notamment en accession sociale à la propriété, de manière à favoriser le parcours résidentiel de jeunes couples avec enfants.

En parallèle, la Municipalité a commandé une étude qui permettra de localiser les îlots insalubres et menaçants du cœur de ville afin que des outils soient mis en place pour intervenir sur le bâti dégradé. Certains de ces outils pourront contraindre les propriétaires récalcitrants à entreprendre des travaux de rénovation et/ou réhabilitation de leur(s) immeuble(s).

Informations annexes au site