Commerce

Face à l'abandon du coeur de ville par la municipalité précédente, l'équipe d'Alain Crémont à pris l'engagement de faire de la redynamisation du Coeur de ville un objectif prioritaire pour Soissons.

Analyse du commerce Soissonnais :

Face à un environnement en mutation permanente, un véritable plan d’actions doit être mis en œuvre rapidement pour les soutenir les commerçants soissonnais dans leur adaptation aux nouveaux modes de consommation : achat sur internet, achat via applications mobiles, implantations de nouvelles zones d’activités en périphérie…Un cabinet-expert a été dépêché dès le début du mandat afin qu’une vaste enquête soit lancée à la fois auprès des commerçants mais également auprès de la clientèle. Ainsi, 30 commerçants et 300 ménages ont été sondés en 2015. L’appréciation des ménages sur l’offre commerciale s’est effectuée selon des critères variés : qualité de la circulation, de la sécurité, du stationnement, de l’animation, du choix, de l’accueil…

Les premiers résultats concernant l’étude que le GRAND SOISSONS et la Ville ont commandité sont particulièrement encourageants pour notre commerce de proximité ! L’émergence des parcs d’activité aux portes de la Ville sont certes sources d’inquiétudes pour nos commerçants mais les chiffres sont là : le commerce de proximité Soissonnais, bien que fragilisé par la baisse du pouvoir d’achat des ménages, résiste.

Des points positifs à valoriser :

Une bonne organisation urbaine > les voiries larges et des places de stationnement de proximité favorisent une circulation aisée et une accessibilité rapide aux commerces ;

Des stationnements bien répartis > plus de 1 700 places de parking (sans le Mail) soit un nombre plus élevé que dans des communes de même dimension ;

Une offre commerciale satisfaisante > près de 2/3 des enseignes préférées des français en équipement de la personne et en beauté sont présentes à Soissons.

Un potentiel d’attractivité de nouvelles enseignes > de nombreux locaux commerciaux répondent aux exigences des franchises en termes de surfaces.

Un marché bien fréquenté > c’est un véritable lieu de convivialité qu’il faut préserver. Il est notamment suggéré la présence accrue de nos producteurs locaux ;

Le commerce crée l’emploi des Soissonnais > la moitié des commerces occupe déjà au moins 2 salariés à temps plein, 25% des commerçants souhaitent recruter dans les prochaines années.

Des actions prioritaires à mener :

Lutter contre la vacance commerciale > des moyens doivent être mis en œuvre pour réduire le phénomène des “dents creuses” qui pénalise l’image du centre-ville ;

Revitaliser la place du marché > la place F. Marquigny ne joue pas aujourd’hui son rôle d’espace commercial référent mais reste une aire de stationnement ;

Accompagner la transmission des commerces > 25 % des commerçants souhaitent transmettre leurs commerces dans les 5 ans ;

Conforter le commerce de proximité > 54% de l’offre est concentrée en cœur de ville mais les quartiers conservent un rôle fondamental au plus proche des habitants ;

Redonner aux commerçants l’envie d’investir > 47% des commerçants n’envisage aucun investissement. Ce taux atteint même 65% dans les autres communes de l’agglomération.

Une feuille de route à dérouler :

Ainsi la mise en perspective de l’offre commerciale et des besoins des consommateurs a permis de dresser une feuille de route qui sera mise en œuvre rapidement. Il ne s’agit pas d’opposer le commerce de proximité au commerce de périphérie mais de définir un juste équilibre. Chacun doit pouvoir trouver sa place voire contribuer à la croissance de l’autre. Des synergies doivent être identifiées.

Une ville attractive avec des commerces dynamiques

Redynamisation du Coeur de Ville : objectif N°1 pour Soissons !

L’étude qui a été menée a renforcé la municipalité de faire bénéficier aux commerçants et artisans d’un soutien concret de leur municipalité. Ainsi, pour la première fois à Soissons un service publique dédié à la redynamisation du commerce a été créé. Il est chargé de la valorisation de l’image du cœur de ville par la mise en valeur de notre patrimoine mais aussi par la remise en état de la voirie ou la création d’ambiances de rues. Il sera un outil permettant de maîtriser la politique foncière et les espaces stratégiques de centre-ville pour conforter la présence de « locomotives ». L’un de ses défis sera de créer une dynamique commerciale collective en fédérant les structures associatives et en créant de la synergie entre les pôles commerciaux. Enfin il sera chargé de promouvoir le territoire et d’attirer de nouvelles enseignes en recherchant activement des investisseurs potentiels. 

> Des outils au service des commerces de coeur de ville

> Des dispositifs pour lutter contre les dents creuses et retrouver une diversité de l’offre commerciale

> Travailler ensemble, préparer l'avenir

Informations annexes au site