Engagements de la Municipalité

Engagement 1 : Fiscalité

0% d’augmentation d’impôts !

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Ne pas augmenter les impôts des Soissonnais ;
  • Gérer l’argent public “en bon père de famille” ;
  • Atteindre un haut niveau d’investissement pour moderniser la ville.

3 ans après, nous avons…

  • Maintenu les taux d’imposition à leur niveau de 2014 ;
  • Fait la chasse au gaspillage dans les dépenses de la collectivité, tout en maintenant la qualité du service rendu aux habitants ;
  • Dégagé des marges de manoeuvre importantes pour investir massivement dans tous les quartiers de la ville et améliorer le cadre de vie des Soissonnais ;
  • Diminué l’encours de la dette par habitant, qui est aujourd’hui, largement inférieur à la moyenne des communes comparables à Soissons.

Nos priorités pour demain :

  • Maintenir une fiscalité attractive pour les ménages et les entreprises ;
  • Poursuivre une gestion rigoureuse de l’argent public ;
  • Refuser toute création ou augmentation d’une nouvelle taxe à l’échelle de la Communauté d’Agglomération, du Département et de la Région.

 

 

Engagement 2 : Développement économique

Une ville et une agglomération qui se battent pour l’emploi

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Organiser les Assises du développement économique, de l’emploi et de la formation ;
  • Soutenir, valoriser et accompagner les entreprises et les artisans présents sur le territoire ;
  • Attirer de nouvelles entreprises créatrices d’emplois à Soissons ;
  • Accompagner chaque demandeur d’emploi vers une (ré)insertion professionnelle ;
  • Faire de Soissons un pôle d’excellence en matière de numérique ;

3 ans après, avec la Communauté d'Agglomération du Soissonnais nous avons…

  • Publié un Livre Blanc de la bataille pour l’emploi, véritable feuille de route née des Assises du développement économique, de l’emploi et de la formation organisées pendant 5 mois (entre octobre 2014 et février 2015) et qui ont rassemblé tous les acteurs publics et privés du territoire ;
  • Créé des rendez-vous réguliers entre les entreprises qui embauchent et les demandeurs d’emploi (carrefours emploi et formation, carrefour de l’alternance, etc.) ;
  • Mis en ligne un service dédié à la recherche d’emploi, de formation ou d’alternance dans le Soissonnais et à moins de 50 minutes de notre territoire : www.emploi.grandsoissons.com ;
  • Créé “Ma ligne entreprise”, un numéro de téléphone unique qui met en relation les entreprises avec un interlocuteur local capable de les orienter sur leurs différentes démarches administratives et de leur offrir des aides et conseils en ressources humaines, financiers et juridiques ;
  • Créé un Pôle Territorial de Coopération Économique tourné vers l’économie sociale et solidaire et qui met en oeuvre des projets novateurs en embauchant des personnes éloignées de l’emploi ;
  • Développé un dispositif d’accompagnement des jeunes diplômés vers l’emploi avec l’association “Nos Quartiers ont du Talent” ;
  • Créé de nouveaux espaces de travail et de co-working adaptés aux nouveaux modes d’entreprenariat (“Le Kanap’” sur le Parc Gouraud) ;
  • Lancé le déploiement du très haut débit (fibre optique) sur l'ensemble du territoire à l'horizon 2020 ;
  • Renforcé la clause d’insertion sociale dans tous les marchés publics de la ville pour créer des emplois localement.

Régulièrement, pour être en prise directe avec la réalité économique du territoire, Alain CRÉMONT visite des sociétés locales. Les situations sont ensuite évoquées au sein d'un Observatoire des entreprises, créé pour accompagner le développement des structures en plein essor, autant que pour anticiper les besoins et difficultés de celles qui sont en situation de fragilité.

Nos priorités pour demain avec le GrandSoissons :

  • Continuer de mettre l’accent sur l’économie sociale et solidaire qui permet de remettre le pied à l’étrier à des gens éloignés de l’emploi : projet de restauration locavore sur le site Saint-Jean-des-Vignes et d’une rôtisserie dans le quartier Saint-Crépin, création d’un garage solidaire par l’association A.L.I.S.S. et d’une régie de quartier en faveur du cadre de vie des Soissonnais ;
  • À l’échelle de la Communauté d’Agglomération, poursuivre le développement du Parc Gouraud par la création de bâtiments dédiés au secteur tertiaire et des services aux salariés ;
  • Dans le cadre de l’extension du Grand Paris, poursuivre une recherche active d’entreprises logistiques pour remplir le parc du Plateau (des contacts sérieux sont engagés) ;
  • Travailler à la création d’une nouvelle zone d’activités dans le quartier de la Gare par l’aménagement d’une plateforme de mobilité, l’intégration d’un pôle automobile et d’un village dédié aux P.M.E.;
  • Mettre en place des dispositifs en faveur de l’entreprenariat : “PéPite” en direction des étudiants, “CitésLab” en direction des quartiers prioritaires et un accélérateur dans le cadre du P.T.C.E. ;
  • Travailler avec la Région Hauts-de-France à développer de nouvelles filières (licence Design au lycée Saint-Vincent-de-Paul, par exemple) ;
  • Structurer la vie étudiante à Soissons, de manière à ce que les 1500 étudiants répartis au sein des 10 établissements scolaires supérieurs du territoire aient envie d’y vivre et d’y entreprendre ;
  • Développer une Régie de Quartier afin de créer de l'emploi local pour les publics des quartiers prioritaires.

Engagement 3 : Commerce

Une ville attractive avec des commerces dynamiques

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Faire du Coeur de Ville un véritable “centre commercial à ciel ouvert ” ;
  • Mieux accueillir les clients grâce à des services toujours plus nombreux ;
  • Animer tous les quartiers ;
  • Soutenir les commerçants dans leurs projets.

3 ans après, nous avons…

 

  • Érigé la redynamisation du Coeur de Ville en priorité n°1 du mandat ;
  • Lancé un groupe de réflexions sur l’avenir du Coeur de Ville, présidé par Bernard Lefranc et rassemblant des commerçants, des habitants et un certain nombre de personnes qualifiées ;
  • Rétabli la gratuité du premier quart d’heure de stationnement pour faciliter les achats minute en Coeur de Ville et mis en service une application sur smartphone permettant de payer le stationnement à distance (Whoosh) ;
  • Végétalisé les rues Saint-Martin, du Commerce, du Collège, de Saint-Quentin et Saint-Christophe pour donner une ambiance d’achat, préfigurant ce que pourrait être le Coeur de Ville de demain ;
  • Rénové le marché couvert et la place Fernand Marquigny, qui n’avait pas bénéficié de travaux depuis 40 ans ;
  • Lancé une expérimentation dans la rue Georges Muzart pour modéliser une rue du futur centre-ville ;
  • Recruté un manager de centre-ville et ouvert l’Office du Commerce et de l’Artisanat, guichet unique destiné à informer, orienter et faciliter les démarches des commerçants et artisans ;
  • Instauré le droit de préemption sur les baux commerciaux et les fonds de commerce, afin de maintenir la diversité et la qualité de l’offre commerciale en Coeur de Ville ;
  • Lancé les “Inattendues” (animations de rue les samedis après-midi) et réinstallé les animations de Noël dans le Coeur de Ville, de manière à faire bénéficier les commerçants d’un afflux de clients potentiels dans une période forte pour leur activité ;
  • Créé une aide à l’immobilier pour l’installation de nouveaux commerçants en partenariat avec la Communauté d’Agglomération ;
  • Mis en place une taxe sur les friches commerciales vacantes depuis plus de 2 ans pour inciter les propriétaires des locaux à diminuer leur loyer et ainsi lutter contre les “dents creuses” ;
  • Obtenu de l’O.P.A.L. la création de cellules commerciales en rez-de-chaussée des immeubles réhabilités dans le quartier de Chevreux ;
  • Lancé une étude pour la redynamisation du pôle commercial de Saint-Crépin (boulevard Victor Hugo et place Lamartine).

 

Nos priorités pour demain :

  • Sur le modèle de la rue Georges Muzart, réaménager la place Fernand Marquigny et les espaces publics (voirie, trottoirs) sur l’axe place Mantoue/rue de la Bannière ;
  • Mettre à disposition de porteurs de projets, artistes ou artisans, sur une courte durée, une boutique éphémère à loyer modéré dans le Coeur de Ville ;
  • Faire déambuler le marché sur l’axe rue des Chaperons rouges / chevet de la cathédrale / rue du Beffroi / place du Cloître, de manière à capter les flux commerciaux de la rue du Collège ;
  • Instaurer une aide au ravalement de façades des immeubles dégradés dans le périmètre de l’A.V.A.P. (Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine) ;
  • Lancer une étude sur la redynamisation du pôle commercial de Presles ;
  • Aider financièrement les commerçants à rénover leurs devantures ou à réaliser des travaux d’accessibilité à travers le dispositif F.I.S.A.C.

La Municipalité prévoyait la réalisation d'un diagnostic archéologique sur la place Fernand Marquigny durant le mois d'août. Alors qu'il s'y était engagé, l'INRAP n'a pas été en mesure de respecter ce calendrier, différant ainsi les projets municipaux.

 

Engagement 4 : Tourisme

Une ville riche de son histoire et de ses atouts naturels au service du tourisme

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Faire de Soissons un livre d’histoire à ciel ouvert ;
  • Développer et promouvoir une offre touristique de qualité ;
  • Valoriser la rivière et la vallée de l’Aisne ;
  • Faire du Centenaire de la Grande Guerre un moment de rassemblement pour tous.

3 ans après, nous avons…

  • Transféré l’Office de Tourisme à la Communauté d’Agglomération, de manière à élargir l’offre touristique à tout le territoire ;
  • Organisé la Fête du Haricot, ce grand événement “made in Soissons” qui met à l’honneur notre histoire, notre patrimoine, notre terroir, nos talents locaux et attire plus de 50 000 festivaliers sur un week-end ;
  • Mis en lumière les principaux édifices remarquables de notre ville ;
  • Redonné une perspective sur l’abbaye Saint-Léger en abattant les arbres qui la cachaient ;
  • Débuté la mise en valeur de l’Hôtel de Ville, ancien Palais de l’Intendance : les grilles ont été repeintes, les menuiseries sont progressivement remplacées et les jardins “à la française” sont à nouveau entretenus comme ils le méritent (fleurissement et rénovation des murets) ;
  • Initié un plan de sauvegarde et de valorisation de l’abbaye Saint-Jean-des-Vignes, principal lieu touristique de Soissons à travers un plan pluriannuel de travaux (les premiers travaux d’urgence viennent de s’achever) ;
  • Suscité la création de deux nouvelles associations de sauvegarde et de valorisation de notre patrimoine : Les Amis de Saint-Jean-des-Vignes et l'association de l'abbaye Royale Saint-Médard de Soissons ;
  • Créé un chemin de mémoire sur l’ancienne voie ferrée dite “Ligne Rochy-Condé”, sur laquelle circulaient les trains de déportés durant la Seconde Guerre mondiale ;
  • Créé “Un été sur les rives de l’Aisne”, véritable parc d’activités de loisirs pour tous, chaque été en bord de rivière ;
  • Organisé et soutenu des rendez-vous culturels, scientifiques, éducatifs et patriotiques autour de la mémoire de la Grande Guerre (réalisation d’une BD sur un poilu par les enfants du quartier Saint-Crépin, création d’un parcours de visite, expositions, animations, reconstitutions, etc.).

Nos priorités pour demain :

  • Accompagner la nouvelle stratégie touristique qui se met en place à l’échelle de la ville, de l’agglomération et du pays soissonnais ;
  • Travailler, avec les territoires voisins du Valois et de la Vallée de l’Aisne, à la création d’une offre “packagée” pour attirer les touristes de la région parisienne ;
  • Développer le tourisme d’affaires ;
  • Lancer un concours de valorisation du site de Saint-Jean-des-Vignes pour en faire la porte d’entrée du tourisme dans le département de l’Aisne ;
  • Grâce à la réalité virtuelle, reconstituer l'abbaye Saint-Jean-des-Vignes telle qu'elle était du temps de sa splendeur ;
  • Réaliser les travaux d’urgence sur la crypte Saint-Médard, de manière à en faire un site international dédié à l'époque Mérovingienne et Carolingienne ;
  • Valoriser les places du Coeur de Ville et créer un cheminement "de place en place";
  • Obtenir un Label pour valoriser, promouvoir et protéger le Haricot de Soissons

Alors que la Municipalité engage un vaste plan de sauvegarde et de valorisation touristique du site de Saint-Jean-des-Vignes, plusieurs éoliennes ont vu le jour ou sont en projet. La majorité d’Alain CRÉMONT a adopté un voeu demandant la création d’un périmètre de sauvegarde autour de Saint-Jean-des-Vignes dans lequel aucun projet éolien ne pourrait voir le jour.

Engagement 5 : Sécurité

Faire de Soissons une ville sûre et apaisée

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Identifier les problèmes d’insécurité pour mieux les traiter ;
  • Rendre les Soissonnais acteurs de leur sécurité ;
  • Renforcer les moyens techniques et humains pour plus de sécurité.

3 ans après, nous avons…

  • Multiplié les effectifs de la Police Municipale par 3, passant de 3 policiers municipaux à 9 cette année et 15 d’ici 2020 ;
  • Recruté un chef de service chargé de structurer l’organisation de la Police Municipale et de coordonner son action ;
  • Déployé un dispositif de 42 caméras de vidéoprotection (20 premières ont été installées au printemps, les suivantes le seront d’ici la fin de l’année) ;
  • Armé les policiers municipaux pour qu’ils aient les moyens de travailler en toute sécurité ;
  • Obtenu de l’État le retour d’une Brigade Anti-Criminalité sur le terrain, de jour comme de nuit ;
  • Mis en place une brigade équestre donnant l’image d’une police de proximité et une brigade verte chargée de lutter contre les incivilités qui pourrissent la vie quotidienne des Soissonnais ;
  • Initié un travail partenarial avec toutes les forces de sécurité et de prévention de la délinquance sur notre territoire (Sous-préfecture, Police Nationale, Procureur de la République, bailleurs sociaux, établissements scolaires, douanes, etc.) ;
  • Déployé des radars pédagogiques dans tous les quartiers et acquis un cinémomètre permettant à la Police Municipale de faire des contrôles de vitesse ;
  • Mis en place le rappel à l’ordre qui permet au Maire de recevoir les délinquants mineurs et de leur rappeler les règles avant qu’ils ne basculent définitivement dans un parcours délictuel ;
  • Organisé des actions de lutte contre les violences faites aux femmes dans le cadre du Contrat Local de Santé et dans les centres sociaux.

Nos priorités pour demain :

  • Poursuivre le recrutement de nouveaux policiers municipaux et le déploiement de caméras de vidéo-protection dans tous les quartiers ;
  • Déployer une présence policière plus importante dans nos rues en élargissant les horaires du service de Police Municipale en soirée et le week-end ;
  • Regrouper les agents de surveillance de la voie publique (A.S.V.P.) et les policiers municipaux dans leurs nouveaux locaux, adossés à la Maison des associations (à l’angle de la rue de l’Arquebuse et de l’avenue de Reims) ;
  • Créer un Centre de Supervision Urbain et recruter des opérateurs chargés d’exploiter les images filmées en direct par les caméras de vidéo-protection ;
  • Définir avec nos partenaires un plan d’actions concrètes pour assurer la tranquillité des Soissonnais, partout et tout le temps, dans le cadre d’un Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance ;
  • Installer des ralentisseurs pour casser la vitesse dans certains secteurs dangereux (rues de Meneau / du Paradis, rues de Vailly / Abélard).

42 caméras Haute Définition ont été déployées aux quatre coins de la ville en 2017. Cet investissement conséquent (2 Millions d’€) commence déjà à démontrer son efficacité, tant au niveau des interventions de police, que des enquêtes judiciaires. Demain l’enjeu réside dans la mutualisation de ces moyens avec les autres communes du territoire, afin de bâtir une stratégie commune de protection de la population.

Engagement 6 : Cadre de vie

Pour les générations futures Une ville propre et éco-responsable

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Faire de Soissons une ville propre, où il fait bon se promener ;
  • Valoriser la rivière et les plans d’eau ;
  • Inscrire toutes nos politiques dans le cadre du développement durable et de l’Agenda 21 ;
  • Consommer mieux pour réaliser des économies d’énergie ;
  • Renforcer le traitement et la gestion des déchets.

3 ans après, nous avons…

  • Lancé le plan “Plus propre Soissons” en réorganisant les moyens (humains et matériels) alloués à la propreté des rues, en sensibilisant le grand public aux comportements citoyens et en créant une brigade verte pour sanctionner les incivilités ;
  • Mis en place une nouvelle politique de fleurissement de la ville grâce aux 30 000 fleurs cultivées chaque année dans les serres municipales et lancé l’opération “Fleurissons nos pieds de murs” afin d’apporter des couleurs dans toutes les rues de la ville ;
  • Prévu de planter 79 arbres supplémentaires sur le boulevard Jeanne d’Arc par rapport au projet imaginé par l’ancienne Municipalité ;
  • Organisé les “Journées citoyennes” durant lesquelles les Soissonnais se mobilisent aux 4 coins de la ville pour nettoyer les rues et sensibiliser le grand public à la propreté ;
  • Dématérialisé les documents des séances du conseil municipal, permettant d’économiser 240 ramettes de papier par an ;
  • Accompagné des foyers modestes dans la réduction de leur facture énergétique grâce aux éco-gestes délivrés par les jeunes volontaires en Service Civique ;
  • Lancé la mise en vente des bâtiments publics les plus énergivores (anciens cours professionnels rue de la Buerie, espace entreprise de la rue de l’Échelle du temple, immeuble place Dauphine, etc.) ;
  • Lancé le remplacement progressif de tous les candélabres d’éclairage public par des modèles équipés de technologie LED, moins énergivores (place de l’Hôtel de Ville, rue Deflandres, rue Matigny, rue de Panleu, boulevard Jeanne d’Arc, etc.) ;
  • Sensibilisé les habitants des quartiers prioritaires au tri sélectif, en lien avec les bailleurs sociaux et la Communauté d’Agglomération ;
  • Signé avec ENGIE un engagement visant à réduire l'empreinte énergétique de la Ville et à mettre en oeuvre une politique respectueuse des principes de développement durable ;
  • Obtenu le label Territoire à énergie positive pour la croissance verte et pour le climat décerné par le Ministère de l'environnement.

Nos priorités pour demain :

  • En lien avec l’O.P.A.L., créer une régie de quartier ayant pour but d’améliorer l’entretien et la propreté des quartiers tout en favorisant l’emploi local ;
  • Aménager les berges de l’Aisne sur la rive droite, entre le Pont Neuf et le Pont Gambetta, de manière à en faire un véritable lieu de promenade pour tous les Soissonnais ;
  • Expérimenter l’enfouissement des conteneurs à déchets dans le quartier de Chevreux, le quartier Saint-Crépin, la rue Georges Muzart ou encore la rue de l’Échelle Saint-Médard ;
  • Créer de nouvelles parcelles de jardins familiaux dans le quartier Saint-Waast, à proximité du parc de l’Arbre à l’oiseau ;
  • Réfléchir à l’aménagement des berges de la Crise en lien avec la restructuration des terrains situés face à la future Maison des associations ;
  • Réaliser des travaux d’assainissement sur le plan d’eau de Chevreux ;
  • Réaliser un diagnostic phytosanitaire des arbres du parc Saint-Crépin ;
  • Mettre en valeur nos parcs et jardins.

Depuis le 1er janvier 2017, la collectivité n’a plus le droit d’utiliser de produits phytosanitaires pour l’entretien de ses espaces verts. C’est un changement complet dans les méthodes de travail des agents municipaux qui assurent la propreté et l’embellissement de la ville. Chacun peut aider en désherbant ses trottoirs et pieds de murs.

Engagement 7 : Habitat Urbanisme

Un habitat et un urbanisme équilibrés pour une ville durable

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Augmenter l’offre de logements pour faire face au desserrement de la population et accueillir les nouveaux arrivants ;
  • Diversifier l’offre de logements pour faciliter les parcours résidentiels et répondre au vieillissement de la population ;
  • Encourager la construction de logements éco-responsables pour limiter les coûts liés à la consommation d’énergie ;
  • Réaliser des aménagements structurants dans chacun des quartiers ;
  • Moderniser et embellir les entrées de ville.

3 ans après, nous avons…

  • Engagé les travaux de requalification du boulevard Jeanne d’Arc après avoir entièrement redéfini le projet prévu en 2012, de manière à gagner en élégance, en sobriété et en modernité ;
  • Obtenu de l’État l’inscription du quartier Saint-Crépin dans le Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine et engagé, avec les habitants et les partenaires, une réflexion sur les travaux à réaliser pour la modernisation du quartier ;
  • Obtenu de l’État l’inscription de la Ville dans le dispositif de défiscalisation “Pinel” permettant d’encourager la construction de logements neufs (exemple : programme des “Berges des 3 Roys” sur le site des anciens silos) ;
  • Démoli l’ancien Hôtel de la Croix d’Or, dossier bloqué depuis 40 ans et travaillé avec Logivam à la construction d’un programme de logements neufs comprenant des logements en accession sociale à la propriété ;
  • Diversifié l’offre de logements dans le programme de reconstruction du quartier de Chevreux, notamment en permettant à des familles de “classe moyenne” de faire construire leur pavillon ;
  • Installé des aires de jeux pour enfants dans les quartiers de Chevreux, Presles, Saint-Crépin et Saint-Waast ;
  • Finalisé le programme d’aménagement des espaces extérieurs dans le quartier de Presles et modernisé la place Lino Ventura pour faciliter le stationnement et l’accès aux commerces ;
  • Mis en place des dispositifs empêchant la circulation des véhicules deux roues motorisés sur les venelles du quartier de Presles et réalisé un plateau ralentisseur dans le boulevard de Presles ;
  • Aménagé le coeur du quartier de Chevreux : création de la place des maraîchers, rénovation des sentes piétonnes, réalisation de nouvelles rues (rue Jean Davesne et rue du Moulin Notre-Dame), réaménagement du carrefour et du mail Salvador Allende, création de parkings pour les résidents.

Nos priorités pour demain :

  • Mener une grande opération de renouvellement urbain dans le quartier Saint-Crépin, trop longtemps abandonné : modernisation des espaces publics et rénovation des logements, en lien étroit avec les habitants et l’O.P.A.L. ;
  • Lancer une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat – Renouvellement Urbain dans le périmètre du Coeur de Ville pour accompagner financièrement les propriétaires dans la rénovation de leur(s) immeuble(s) ;
  • Aider les propriétaires à bénéficier du dispositif de défiscalisation “Malraux” pour rénover leurs logements situés dans le périmètre de l’A.V.A.P. (Aire de Valorisation de l’architecture et du patrimoine) ;
  • Expérimenter des opérations de béguinage (cohabitation d’une personne âgée et d’un étudiant par exemple) dans certains quartiers ;
  • Rénover et moderniser la place Alsace-Lorraine et réaliser des aménagements permettant de casser la vitesse dans certaines rues du quartier Saint-Waast (rue Abélard et rue de Vailly notamment) ;
  • Accompagnés d'un concessionnaire, engager des travaux de requalification et d'aménagement de 11 ilôts stratégiques du Coeur de Ville et y restaurer les bâtiments patrimoniaux.

Trop longtemps oublié, le quartier Saint-Crépin mobilise aujourd’hui toute l’attention de la municipalité.
Le quartier doit être rénové en profondeur afin de devenir le véritable carrefour du sport et du bien-être de la ville.
Parce que cette métamorphose doit se faire en accord avec les habitants et les usagers, la municipalité a ouvert en février 2016 la Maison du projet, avenue Choron.

Engagement 8 : Transports

Une ville aux déplacements facilités et partagés

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Fluidifier la circulation et résoudre les problèmes de stationnement ;
  • Favoriser les déplacements doux, propres et partagés ;
  • Améliorer les réseaux de transports en commun ;
  • Désenclaver le territoire.

3 ans après, nous avons…

  • Créé de nouvelles places de stationnement gratuites à deux pas du centre-ville : sur l’esplanade du mail (80 places), sur la Place Saint-Christophe (+90 places) ;
  • Rétabli la gratuité du premier quart d’heure de stationnement en Coeur de Ville et mis en place une application smartphone pour le paiement du stationnement à distance ;
  • Créé une aire “dépose-minute” devant l’école de l’Enfant-Jésus pour faciliter le stationnement des parents d’élèves et instauré une “zone 30” sur tout le boulevard Jeanne d’Arc, devenu un axe de circulation partagé ;
  • Lancé un vaste plan pluriannuel de rénovation de la voirie (cf. carte des travaux) pour améliorer le confort des automobilistes et des piétons dans tous les quartiers ;
  • Installé 12 bornes de rechargement pour les véhicules électriques ;
  • Instauré un disque vert et la gratuité du stationnement durant 1h30 pour les véhicules propres ;
  • Soutenu l’expérimentation d’un service de location de vélos (Cyclovis) lancé par l’association A.L.I.S.S. ;
  • Initié la création d’un service “pédibus” dans le secteur de l’école Ramon pour accompagner les enfants à l’école en toute sécurité ;
  • Rénové et mis aux normes d'accessibilité les arrêts de bus de la ville.

Nos priorités pour demain :

  • Travailler avec le S.I.T.U.S. à la modernisation du réseau de transport en commun (meilleur cadencement, véhicules plus adaptés, déménagement de la gare routière) ;
  • Maintenir la pression sur l’État pour la pérennisation des crédits alloués à la mise à 2x2 voies de la RN2 ;
  • Obtenir de la Région et de la SNCF l’assurance de la pérennité de la ligne ferroviaire Paris-Laon ;
  • Obtenir des études pour la réalisation d’une desserte vers l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle (ferroviaire et routière) ;
  • Créer un nouveau parking ou différentes poches de stationnement dans le Coeur de Ville ;
  • Lancer une étude sur la circulation à l'échelle de la ville et sur l'offre de parking (notamment le stationnement longue durée sur l'espace public) ;
  • Réfléchir à la mise en service de bandes cyclables ou de voies de déplacements partagés dans tous les futurs projets d'aménagement de voirie. Soutenir cette démarche à l'échelle de l'agglomération dans le cadre du plan global de déplacements du territoire.

En 2014, le Coeur de Ville de Soissons comptait 2 450 places de stationnement (dont 1400 gratuites).
Consciente de la nécessité de redynamiser le commerce de Centre-Ville, la municipalité a créé près de 200 nouvelles places gratuites et réfléchit aujourd’hui à la construction d’un nouveau grand parking de Coeur de ville pour permettre à chacun d’y stationner facilement.

Engagement 9 : Santé Solidarité

Une ville solidaire qui garantit l’égal accès de tous à la santé

En 2014, nous nous étions engagés à…

 

  • Mettre en oeuvre une solidarité concrète avec ceux qui souffrent ;
  • Faciliter l’accès des Soissonnais à la santé ;
  • Porter une bienveillante attention à nos ainés et aux personnes en situation de handicap.

 

3 ans après, nous avons…

  • Accueilli plus de 1 500 Soissonnais au Bureau des Interventions, chargé de démêler les problèmes administratifs, de logement ou d’emploi et d’orienter les Soissonnais vers les bons interlocuteurs ;
  • Créé un Conseil Local en santé mentale, qui réunit les intervenants dans le champ social et les acteurs publics pour aider ceux qui en ont le plus besoin ;
  • Soutenu financièrement (58 000 € par an) la création, par l’association COALLIA, de 8 nouvelles places d’hébergement pour personnes marginales et sans domicile fixe ;
  • Facilité la présence de services publics de solidarité au plus proche des habitants : permanences de la Banque de France, de la commission de surendettement, de l’A.D.A.V.E.M. ou du Médiateur de la République au sein des centres sociaux ;
  • Installé des défibrillateurs dans 26 établissements municipaux et formé le personnel à leur utilisation ;
  • Organisé des visites de convivialité chez les seniors isolés par les jeunes volontaires en Service Civique ;
  • Lancé un service de portage de documents à domicile permettant aux seniors isolés de bénéficier gratuitement des services de la bibliothèque municipale ;
  • Créé un “Pass’ senior” gratuit pour tous les Soissonnais de plus de 65 ans et donnant droit à des tarifs préférentiels pour des activités de loisirs et auprès des commerçants ;
  • Publié un guide senior recensant toutes les activités et les bons plans accessibles à nos aînés ;
  • Organisé, en partenariat avec la Communauté d’Agglomération, un forum emploi et handicap afin de favoriser l’insertion professionnelle et la formation des publics en situation de handicap ;
  • Installé des dispositifs de boucles magnétiques pour permettre aux personnes malentendantes de bénéficier pleinement des services de l’accueil de l’Hôtel de Ville, de l’état-civil, du C.C.A.S., du Mail-Scène Culturelle et du Musée ;
  • Affirmé le rôle du centre hospitalier de Soissons comme premier de cordée du groupement hospitalier de territoire du sud de l’Aisne ;
  • Diffusé de l’information santé grand public (lutte contre les risques auditifs, addictions, M.S.T., etc.) sur tous les événements organisés par la Ville grâce à la Maison des préventions ;
  • Adhéré au dispositif “Picardie en forme” qui prône la pratique d’activités sportives régulières pour lutter contre les maladies chroniques.

Nos priorités pour demain :

  • Accompagner la montée en puissance de l’Hôpital de Soissons et continuer d’affirmer son rôle de premier de cordée au sein du groupement hospitalier de territoire du Sud de l’Aisne pour faire bénéficier aux Soissonnais d’une offre de soins diversifiée et de qualité ;
  • Travailler avec les médecins de ville à la création de regroupements médicaux ;
  • Faire venir de nouveaux médecins généralistes et spécialisés à Soissons ;
  • Tenir les engagements pris dans l'Agenda d'Accessibilité Programmée (Ad'AP) pour rendre les bâtiments communaux accessibles aux personnes en situation de handicap.
  • Ouvrir “#AuLocal”, rue du Bois de Sapins dans le quartier de Presles : une plateforme tremplin pour dynamiser les projets professionnels des publics des quartiers prioritaires (création d’entreprise, coaching remise à l’emploi, etc.) ;

Injustement supprimé, le Bureau des Interventions a été remis en activité dès le début du mandat. 
Véritable service d’écoute et d’orientation, il a déjà reçu plus de 1500 Soissonnais depuis 2014 dont les 2/3 ont vu leur problème solutionné grâce à l’intervention des services de la ville ou de partenaires.

Engagement 10: Jeunesse Éducation

Une ville qui fait le pari de sa jeunesse

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Développer et diversifier les modes de garde ;
  • Relancer la consultation sur les rythmes scolaires ;
  • Lancer un plan “Écoles 3.0” ;
  • Faciliter l’insertion professionnelle des jeunes et faire naître les talents de demain ;
  • Soutenir et valoriser les centres sociaux.

3 ans après, nous avons…

  • Finalisé la construction des “Jardins de Chevreux”, comprenant une micro-crèche de 10 places, un lieu d’accueil Parents-Enfants, les permanences du relais assistantes maternelles et une salle multifonctionnelle ;
  • Aménagé 6 aires de jeux, 1 skate parc, ainsi qu’un parcours santé et modules fitness ;
  • Remis à plat l’organisation prévue dans la réforme des rythmes scolaires en regroupant sur une demi-journée des activités gratuites et de qualité grâce au recrutement de 65 animateurs et un partenariat avec les associations locales ;
  • Lancé la mise à disposition de tablettes à destination de tous les élèves de CM2 ;
  • Mis en place un Environnement Numérique de Travail qui permet de favoriser les échanges entre les élèves, leurs parents, les professeurs et l’administration ;
  • Instauré des permanences du Relais Assistantes Maternelles dans chaque quartier ;
  • Installé progressivement des visiophones à l’entrée des écoles ;
  • Mis en ligne l'Espace Familles qui permet aux parents d’élèves d’effectuer de nombreuses démarches en lien avec la scolarité de leurs enfants depuis chez eux (inscriptions, réservations, paiement en ligne, etc.) ;
  • Développé le Service Civique pour les jeunes en recrutant chaque année, depuis 2014, 12 jeunes volontaires qui s’engagent sur des missions de solidarité et d’intérêt général (solidarité intergénérationnelle, citoyenneté, médiation culturelle, prévention santé, etc.) ;
  • Développé le parrainage pour les jeunes diplômés en leur faisant bénéficier de conseils d’un cadre ou chef d’entreprise local pour faciliter leur accès à l’emploi ;
  • Créé 2 city-stades en accès libre (à Saint-Waast et à Saint-Crépin) à destination des adolescents et jeunes du quartier ;
  • Revu la tarification du service de restauration scolaire au bénéfice des familles des classes moyennes.

Nos priorités pour demain :

  • Auditer le fonctionnement des centres sociaux afin de renforcer l’efficacité des moyens déployés au service des habitants des quartiers ;
  • Poursuivre l'équipement numérique dans chaque école (tablettes pour les élèves, tableaux blancs interactifs, Très Haut Débit Internet) ;
  • Accompagner les projets pédagogiques portés par les enseignants (pédibus, actions en faveur du développement durable, etc.) ;
  • Lancer une grande concertation sur les rythmes scolaires et le retour de la semaine de 4 jours. ;
  • À l'image du Pass' Seniors, réfléchir à la création d'un Pass' Jeunes permettant de bénéficier d'avantages pour les activités culturelles et de loisirs ;
  • Mettre en place un dispositif généralisé de soutien scolaire pour tous les élèves du CP à la terminale ;
  • Obtenir de l'Éducation Nationale la création de classes bilingues dans certaines écoles de la ville.

En raison de difficultés dans l'attribution du marché de travaux, un retard est à prévoir dans la construction de l'équipement polyvalent et de restauration scolaire dans le quartier de la gare. La Municipalité reste mobilisée de manière à réaliser cet équipement tant attendu par les parents d'élèves et les habitants du quartier.

Engagement 11 : Culture Sports Associations

Une ville qui soutient l’engagement culturel, sportif et associatif

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Faire de la culture un moteur d’attractivité et d’épanouissement ;
  • Valoriser l’engagement associatif et le bénévolat ;
  • Réunir les Soissonnais autour du sport.

3 ans après, nous avons…

  • Mutualisé les services du Mail-Scène Culturelle et de la Cité de la Musique et de la Danse, afin d’éviter les surcoûts liés à la présence de deux scènes culturelles à Soissons ;
  • Rénové la grande salle de spectacles du Mail-Scène Culturelle en remplaçant les fauteuils qui étaient en place depuis 40 ans et défini, avec succès, une nouvelle programmation au Mail-Scène Culturelle, plus populaire, ouverte au grand public et aux familles ;
  • Mis en place un service de billetterie en ligne pour permettre aux Soissonnais d’acheter leurs places de spectacles depuis chez eux ;
  • Élargi les horaires d’accueil de la bibliothèque pour y attirer un public plus large et mis en place un bibliobus qui sillonne tous les quartiers lors des périodes de vacances scolaires ;
  • Organisé un grand spectacle familial et gratuit, chaque année, dans le cadre de la Fête du Haricot ;
  • Lancé la rénovation de la salle de la Mutualité, utilisée par de nombreuses associations ;
  • Mis en place de nombreuses actions qui favorisent la lecture et la lutte contre illettrisme (création des Dimanches du Livre, de la bibliothèque hors les murs, pérennisation du Salon du Livre, installation de boîtes à livres...) ;
  • Lancé le projet de la Maison des associations en achetant les anciens établissements Degryse-Lesage et en choisissant un projet architectural audacieux ;
  • Organisé deux éditions du “Forum des associations” et de la “Rentrée Sport” au cours desquelles les clubs sportifs et associations étaient invités à présenter leurs activités ;
  • Lancé les études pour la construction d’un golf urbain classique de 9 trous dans le quartier de Saint-Crépin ;
  • Débloqué une enveloppe de 100 000 € supplémentaires pour accompagner les clubs sportifs évoluant au niveau national ;
  • Obtenu de la Communauté d'Agglomération un soutien financier pour nos clubs évoluant au niveau national.

Nos priorités pour demain :

  • Soutenir les clubs sportifs locaux dans l’accueil de compétitions de niveau national ou international et candidater à l’accueil d’une étape du Tour de France cycliste à Soissons ;
  • Faire de la Maison des associations le guichet unique pour les associations de la ville et, demain, du territoire ;
  • Initier des projets communs entre les associations ; 
  • Mettre en place des aides pour accompagner les sportifs et clubs de haut niveau dans leurs performances ;
  • Moderniser les services de la bibliothèque pour un meilleur accès des ressources à distance ;
  • Réfléchir avec les associations et les Soissonnais au devenir de l’actuelle piscine

Dans le cadre d’une réorganisation de ses politiques d’investissement et de soutien aux collectivités, la Région a mis en suspend plusieurs projets structurants, notamment la construction d’un nouveau gymnase sur le stade Pierre Hénin. 
Nos deux élus régionaux restent pleinement mobilisés pour faire aboutir ce projet.

Engagement 12 Démocratie locale

Une ville proche de ses habitants

En 2014, nous nous étions engagés à…

  • Rapprocher la ville des Soissonnais
  • Renforcer la qualité du service public rendu aux habitants

3 ans après, nous avons…

  • Confié à un conseiller municipal d’opposition la présidence de la Commission d’Appel d’Offres ;
  • Tenu l’engagement d’organiser des permanences hebdomadaires du Maire dans tous les quartiers ;
  • Mis en place le service “@llo Soissons”, accessible par téléphone, sur le site internet de la ville, sur Facebook et via une application smartphone, permettant aux Soissonnais de faire remonter tous les dysfonctionnements constatés sur la voie publique ;
  • Fait de la concertation avec les Soissonnais une marque de fabrique : de très nombreuses réunions ont été organisées pour travailler les grands projets d’aménagement ou de voirie par exemple ;
  • Modernisé la revue municipale “Soissons Magazine”, pour la rendre plus lisible, plus esthétique et plus fluide ;
  • Refondu totalement le site internet de la Ville en y ajoutant de nouvelles fonctionnalités qui facilitent la vie quotidienne des Soissonnais (annuaire des services et des associations, démarches en ligne, agenda des événements, etc.) ;
  • Créé 7 conseils de quartier et 3 conseils citoyens qui sont des instances de dialogue permettant d’associer les habitants aux projets qui les concernent ;
  • Ouvert la Maison du Projet de Saint-Crépin, avenue Choron, pour engager la réflexion avec les habitants sur la rénovation de leur quartier ;
  • Mutualisé certaines fonctions avec la Communauté d’Agglomération comme le transfert de l’Office de Tourisme ou la billetterie culturelle, de manière à gagner en efficacité et à faire des économies ;
  • Créé et participé à des groupements de commande avec la Communauté d’Agglomération pour faire baisser les prix et dégager des économies (fourniture de gaz naturel, d’électricité, création d’un portail commun aux deux sites Internet, réalisation graphique du programme culturel) ;
  • Mis en place un travail sur l’absentéisme des agents municipaux pour un service public plus efficace.

Nos priorités pour demain :

  • Faire de Soissons une ville plus facile à vivre grâce à davantage d’outils connectés pour les citoyens dans le cadre d'une démarche smart-city (ex : création d'une application mobile spécifique ville) ;
  • Mieux accueillir les nouveaux arrivants grâce à un livret d’accueil leur présentant toutes les démarches facilitant leur installation et tous les services présents sur le territoire ;
  • Renforcer le rôle des conseils de quartier et conseils citoyens dans les décisions qui les concernent ;
  • Multiplier les échanges directs et les initiatives entre les habitants et la Municipalité.

Fidèle à son engagement et à sa nature, Alain Crémont reste un Maire proche de vous. Ainsi, depuis son élection il a déjà tenu 103 permanences hebdomadaires, rencontrant les Soissonnais de tous les quartiers sans rendez-vous. Quotidiennement il répond aussi personnellement aux questions et remarques publiées sur sa page Facebook (@alaincremont) ou qui lui sont adressées en messages privés.

Informations annexes au site