SANTÉ

Vaccination, le bouclier contre certaines maladies infectieuses

Certains vaccins deviennent obligatoires dès qu’un risque, pour la santé des populations, surgit. La vaccination obligatoire a permis la disparition de graves épidémies, comme la variole.

Mis en ligne le

Pour une protection collective optimale, la couverture vaccinale (proportion de personnes vaccinées) doit atteindre 95 %. Celle-ci n’est pas suffisante pour les vaccins déjà recommandés, et est à l’origine d’épidémies, de décès ou de handicaps évitables. 

Ainsi, depuis le 1er janvier 2018, les vaccinations obligatoires, chez l’enfant de moins de 2 ans, sont portées au nombre de 11 (au lieu de 3).

Mais les vaccinations ne concernent pas uniquement les enfants. Elles nous concernent tous : adolescents, adultes et séniors.

On se vaccine pour soi-même, mais aussi pour protéger ses parents, ses enfants, ses proches, ses collègues et les autres membres de la collectivité qui ne peuvent pas être vaccinés, parce que malades ou trop petits.

Être vacciné, tenir à jour son carnet de santé ou de vaccination (en consultant le calendrier des vaccinations), c’est participer à la lutte contre les infections en France et dans le monde.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site : www.vaccination-info-service.fr

Source : Brochure « Comprendre la vaccination. Enfants, adolescents, adultes », INPES/Santé Publique France, 2018