Cité Éducative

Savant génial, Savant fou : quand la littérature s’en mêle…

La classe de 3ème étant une étape déterminante dans le parcours scolaire, le but a été d’inviter les élèves à réfléchir à leur orientation en dépassant les préjugés et en acquérant une bonne estime de soi.

Mis en ligne le

Initié par Mmes BAIRROS et PAILLETTE, respectivement enseignante spécialisée et professeur de français au collège Lamartine de Soissons, ce projet s’est fixé pour objectif de montrer que la littérature s’inspire des sciences et que les sciences ont besoin de la langue pour être partagées. C’est ainsi que les professeurs ont conduit leurs élèves à s’affranchir des étiquettes (« LE scientifique », « LA littéraire », « L’ULIS »…) pour explorer le champ des possibles. 

Le projet les a donc conduits à découvrir le personnage de Marie Curie, une femme forte, indépendante et ambitieuse qui, dans un monde d’hommes, décide de défendre ses idées. Ils ont poursuivi leur travail en questionnant le mythe du savant fou (Prométhée, Frankenstein, Dr Jekyll…) tout en s’interrogeant sur le progrès scientifique à la lumière de la dystopie (Aldous Huxley !).

Cette ouverture sur les sciences s’est poursuivie par une visite au Lycée Léonard de Vinci de Soissons où, encadrés par les élèves de Terminale Technicien Modeleur de MM. LECLERCQ et BARAN, ils ont pu réaliser d’un support pour clé USB. L’occasion pour chacun de porter un autre regard sur les filières professionnelles qui ne sont pas réservées aux garçons et qui peuvent être aussi celles de l’excellence ! 

Enfin, le voyage au Futuroscope s’est inscrit comme l’aboutissement du projet. Le choix de ce lieu s’est effectué par rapport à l’histoire du site : imaginé au début des années 80 par Pierre MONORY, président du conseil général de la Vienne, cette « cité du futur » vise, au départ, à sensibiliser le public aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ce voyage a donc permis aux élèves de se mesurer de manière ludique aux avancées de la science, notamment par le biais de l’aventure spatiale de Thomas Pesquet, tout en se sensibilisant aux conséquences sur le réchauffement climatique. 

Après deux années de pandémie, ce séjour a également été un moment fort puisqu’il a permis aux élèves de s’offrir une parenthèse hors les murs durant laquelle ils ont appris à vivre ensemble… Un excellent souvenir pour tous, élèves comme enseignants !