PATRIMOINE

Saint-Médard : une abbaye pour des destins royaux

Ce mardi 9 octobre, une visite de l’abbaye Saint-Médard a été proposée par le Service du Patrimoine de la Ville de Soissons. La date n’était aucunement choisie par hasard : en effet, c’est le 9 octobre 768, il y a 1250 ans, alors que leur père Pépin le Bref est décédé peu de temps auparavant le 24 septembre 768 que ses deux fils sont faits rois, Charles à Noyon et Carloman à Soissons.

Mis en ligne le

Effectuons un retour en arrière pour mesurer l’importance de l’événement. En novembre 751, le roi Childéric, tonsuré, est déposé pour incapacité et cloîtré en l’abbaye Saint-Bertin. Acclamé, Pépin le Bref s’empare du pouvoir. Pépin se fait alors élire roi des Francs par une assemblée des grands du royaume, au « champ de mars » de Soissons. C’est un véritable coup d’Etat, très habilement orchestré. Le principe ancestral de la désignation du roi par son peuple en armes est respecté. Le lieu choisi pour la cérémonie est également significatif : en choisissant Soissons, Pépin s’inscrit dans la continuité franque. Afin de justifier ce changement de dynastie, l’évêque saint Boniface procède à une liturgie inédite en Gaule : le sacrement d’un roi par une onction d’huile sainte.

L’onction, administrée par l’envoyé du pape Zacharie fait du roi franc l’élu de Dieu. Les fondements de la dynastie carolingienne viennent d’être jetés à Soissons et le principe de la royauté de droit divin vient de naître…

Tombé malade alors qu’il fait une halte dans la ville de Saintes, revenu à Saint-Denis, Pépin y meurt quelques jours plus tard, le 24 septembre 768.

Fidèle à la vieille conception franque selon laquelle le royaume est le patrimoine privé du roi, Pépin le Bref avait partagé ses Etats entre ses deux fils, Charles et Carloman. Tous deux sont donc faits rois le 9 octobre 768, Charles à Noyon, Carloman à Soissons. En conflit avec son frère, le futur Charlemagne qui sera sacré empereur en 800, Carloman meurt à Samoussy en 771. Il est enterré à Saint-Remi de Reims. L’abbaye Saint-Médard a donc tenu un rôle fondamental dans la création du concept même de royauté française et dans le souhait des premiers carolingiens de se placer en continuateurs du royaume franc de Clovis. Il faut pour suivre les actions, visites, ateliers, recherches scientifiques pour restituer auprès de tous cette notion.