Cadre de Vie, TRAVAUX, CŒUR DE VILLE

Rue du collège, les travaux d’embellissement reprennent

Une nouvelle phase du projet de redynamisation du cœur de ville porté par la municipalité vient de débuter. Les travaux d’aménagement reprennent rue du Collège dans la continuité des principes mis en œuvre depuis 2017. Plus fonctionnelle, davantage végétalisée, cet axe présentera un tout autre visage en septembre prochain.

Mis en ligne le

De la mise en sous-sol des réseaux jusqu'à l'implantation d’un mobilier urbain de qualité en passant par la voirie, les trottoirs redéfinis ou encore la plantation de végétaux, c’est non seulement sa physionomie mais aussi la manière de la vivre au quotidien qui vont finir de métamorphoser la rue du Collège.

 

Charte urbaine

A l’origine de grandes phases de travaux, il y a souvent un constat d’inadaptation à l’usage. Ainsi, la rue du Collège renvoie l’image d’un axe principalement dédié aux véhicules au détriment des piétons et des modes de circulation douce. Les enrobés rouge et noir, le mobilier urbain, l'éclairage routier en façade sont autant d'éléments peu qualitatifs et vieillissants qui nuisent à l'attractivité de la rue.

Les aménagements qui débutent visent à assurer une continuité esthétique avec les travaux précédemment réalisés sur les rues voisines. On peut ainsi parler d’une véritable charte urbaine.

Ces travaux permettront par une redéfinition des espaces, une mise en éclairage valorisant le bâti de mettre en évidence l'architecture et les boutiques tout en améliorant le confort des usagers, visiteurs et riverains. Pour ces derniers, afin de limiter la présence de bacs en plastique, des conteneurs enterrés permettent d’accueillir les déchets de manière plus discrète libérant aussi les trottoirs. Ceux-ci, nettement plus larges, avec des ressauts ne dépassant pas deux centimètres, offrent un espace dédié aux commerçants le long de leurs façades, subtilement souligné par une boutisse en granit. La mise en œuvre de matériaux de qualité, notamment des pavés sciés de réemploi sur les zones piétonnes, participe d’un partage des espaces discrètement matérialisé, bien plus harmonieux que les habituels marquages au sol.

 

Mieux vivre sa ville

A l'image de ce qui a été réalisé depuis 2017 sur les rues Georges Muzart, du Commerce et Saint-Quentin, c’est la manière même de vivre l’espace public, plus en phase avec les aspirations de notre époque, qui guide ces travaux.

Même si évidemment certaines contraintes et nuisances ne peuvent être évitées, l’expérience acquise est mise à profit afin de limiter les désagréments et assurer un enchaînement harmonieux de chaque tranche de travaux. Continuité ne signifie pas reproductibilité à l’identique.

Ainsi, afin de répondre aux souhaits d’une ville plus verte, un effort tout particulier est apporté à la végétalisation de ce second tronçon de la rue du Commerce. A Soissons, les aménageurs sont confrontés à une problématique liée à l’histoire récente de notre ville. En effet, creuser sous un trottoir peut signifier tomber sur d’anciennes caves, le plan de reconstruction des années 1920-30 n’ayant pas repris, avec l’élargissement considérable des rues, celui d’avant 1914.

La végétalisation devra s’adapter à cette problématique avec le choix possible de végétaux semi-enterrés.

Qualité des matériaux employés, confort d’usage, meilleure cohabitation des usagers et priorité donnée aux piétons constituent les fondamentaux de travaux menés pour que chacun puisse mieux vivre sa ville.