COMMERCES

Nawfel Hermi, tout pour la musique

Il enregistre un premier album à Los Angeles à l’âge de 13 ans. Ses solos de guitare ont accompagné Johnny Hallyday et Deep Purple. Puis vient un jour l’envie de revenir à Soissons pour vivre autrement de la musique. Depuis juillet, Nawfel Hermi anime avec passion un lieu unique dans la région dédié aux disques vintage.

Mis en ligne le

Il y a toujours eu de la musique dans la vie de Nawfel avec un père boulanger, également guitariste amateur, et un grand-père qui jouait du mezoued (cornemuse tunisienne) au sein de l’Orchestre national de Tunisie. 

Nawfel va d’abord s’essayer à la darbouka, un type de percussions nord-africaines avant de ne pas résister à la tentation de prendre en main l’une des guitares de son père. Pris sur le fait, celui-ci lui laisse le choix entre la punition ou l’apprentissage de l’instrument. Rapidement, Nawfel montre certaines aptitudes au point d’effectuer sa première prestation scénique à l’occasion des commémorations de la libération de Soissons le 15 août 1995. 

Los Angeles, Londres et retour Soissons

Tout semble devoir alors aller très vite et sans fausse note : une seconde prestation scénique au centre culturel à l’initiative de Rémy Gadret, puis de groupe en groupe, Nawfel améliore sa technique. Les concerts facilitent les rencontres jusqu’à celle du programmateur du printemps de Bourges. 

En décembre 1998, les accords de guitare mènent Nawfel à Los Angeles pour y enregistrer son premier album. Pourquoi Los Angeles et pas Paris ou Londres ? Parce que l’univers musical de Nawfel fait référence à la belle époque du rock entre Jimy Hendrix, Stevie Wonder, Aretha Franklin, les Who…

L’album sort en octobre 1999 chez Universal avec à la clé une solide promotion. En 2000,  Nawfel joue avec Johnny Hallyday puis monte sur scène avec les musiciens de Deep Purple, le tout parallèlement à sa vie scolaire. Le Soissonnais est plutôt du genre à savoir ce qu’il veut et à tracer lui-même son chemin :  pour son second album, il se fait à la fois compositeur, arrangeur, interprète, est devenu multiinstrumentiste « afin d’être maître de ma musique ». 

Puis vient une décennie de l’autre côté de la Manche, trois ans à Londres puis sept dans le sud-est de l’Angleterre pour exercer le métier de professeur de français et de littérature. 

Changement de scène

S’estimant d’abord mélomane avant d’être musicien, Nawfel retrouve Soissons, ses amis, sa famille en 2019 avec l’envie de continuer à écrire de la musique, tout en souhaitant s’engager dans un nouveau projet. 

L’année 2020 est celle des réflexions. Un constat ? Il n’y a aucun disquaire à 50 kilomètres à la ronde. Voici peut-être bien une manière de faire de la musique différemment…  

Le soutien affirmé de l’Office du commerce, « un engagement constant bien au-delà de mes interrogations », va grandement aider pour passer de l’idée à la réalité.

 

Depuis mi-juillet, dans une ambiance rétro colorée, Nawfel a ouvert un nouveau chapitre de son parcours qu’il aborde avec une passion intacte. 

 

La boutique possède une identité affirmée en harmonie avec les propos de celui qui évoque une société trop uniforme, avec partout les mêmes boutiques, un manque d’originalité, de couleurs… 

C’est donc un disquaire pas comme les autres qui vient d’ouvrir, heureux de constater que les 16-30 ans sont nombreux à venir découvrir un univers loin de la musique dématérialisée. Un disquaire désireux de partager son univers, le foisonnement musical des années 50-70, et spécialisé dans l’occasion vintage, en d’autres termes point de vinyles postérieurs à 1990 dans les bacs de Platinorama, histoire d’affirmer là encore une volonté d’authenticité et d’identité. 

 

 

On apprendra en discutant avec Nawfel les spécificités et les qualités d’enregistrement des pressages japonais. On aura aussi envie de sortir de ses goûts musicaux parce que dans les bacs Led Zeppelin, les Beatles, Elvis Presley côtoient quantité d’artistes pour élargir sa culture musicale. 

En cela, la boutique de Nawfel ne ressemble à aucune autre et reflète la personnalité et le goût du partage du Soissonnais.

 

En savoir plus : www.facebook.com/DisquesPlatinorama