Sport

La Société nautique soissonnaise : un club à champions

Si la région Hauts-de-France compte une vingtaine de clubs d’aviron, celui de Soissons, fondé en 1878, est l’un des plus anciens clubs sportifs de Soissons avec une tradition d’excellence que perpétue aujourd’hui Nicolas Damien.

Mis en ligne le

A Soissons, on pratique l’aviron depuis longtemps. Il faut dire que le plan d’eau offert par l’Aisne, avec un faible courant abrité du vent, le long du Mail, est idéal pour la pratique de cette discipline.

Les 25 et 26 août 1900, la Société nautique est présente lors des régates internationales dans le cadre de l’exposition universelle. A cette occasion, les bateaux sont démontés en trois parties, le tout est mis en caisse et transférés par train sur les lieux des régates.

Depuis cette époque, la pratique n’a cessé d’évoluer afin de continuer d’attirer les pratiquants. Sport de glisse, l’aviron nécessite à la fois de la force physique et une parfaite synchronisation des mouvements. L’aviron peut se pratiquer pour le loisir ou la compétition et depuis quelques années en salle.

Sport pour tous

 

Depuis plusieurs années aussi l’aviron s’ouvre au handicap. Trois catégories existent en fonction du handicap physique, une catégorie est également destinée au handicap mental.

C’est dans cette dernière catégorie que Nicolas Damien perpétue la tradition d’excellence sportive du club soissonnais qui peut s’enorgueillir déjà de plusieurs titres de champion de France.

Celui qui évoque trouver du plaisir dans un sport nécessitant de la volonté, également une parfaite coordination des mouvements, à la fois de la technique et de l’endurance, s’est rapidement pris au jeu. Début 2019, Nicolas participe à son premier championnat de zone (interrégional) qu’il remporte ce qui lui vaut d’être alors sélectionné pour les championnats de France. Nicolas, qui explique préférer la pratique individuelle, obtient, toujours en 2019, une médaille de bronze en catégorie bateau court.

Tradition d’excellence

 

Au début de l’année 2021, c’est une médaille d’argent au championnat de France indoor qu’obtient celui qui travaille dans une entreprise de logistique à Crépy-en-Valois. 

Lorsque nous l’avons rencontré, début juillet, Nicolas se préparait en vue de sa participation au championnat de France dans la catégorie sprint. Il travaillait alors donc plus particulièrement sa capacité à jaillir et concentrer un effort maximum sur un temps très court. En effet, sur une distance de 500 mètres, il faut être capable de produire un effort à la fois immédiat et soutenu.  Nicolas semblait à la fois serein et appliqué. Le week-end des 17 et 18 juillet, à Mantes-la-Jolie, Nicolas a ajouté une médaille à son palmarès en devant donc vice-champion de France en catégorie sprint perpétuant les valeurs d’excellence de la Société nautique.