ENVIRONNEMENT, FAMILLE, Made in SOISSONS, Notre Ville

Jardins familiaux, du lien social et du plaisir

Ils permettent de bien se nourrir, de réaliser des économies substantielles et entretiennent du lien social. A Soissons, ce ne sont ainsi pas moins de 90 parcelles qui sont mises à la disposition des amoureux des jardins.

Mis en ligne le

Ils sont situés dans le quartier de Chevreux pour deux d’entre eux. Un troisième se trouve dans le quartier Saint-Waast. Ce sont de belles parcelles, d’une superficie variant entre 150 et 205 mètres carrés dans le quartier de Chevreux et entre 220 et 312 mètres carrés pour ce qui concerne les parcelles du jardin de Saint-Waast, mises à la disposition de ceux souhaitant pratiquer le jardinage. Les conditions ? Habiter Soissons, et s’acquitter d’un loyer annuel modique. Il suffit d’une lettre de motivation adressée au centre social du quartier concerné pour espérer obtenir son lopin de terre ou de se rapprocher du service urbanisme de la Ville.

 Jardins familiaux, jardins partagés

 

Pour certains, c’est une façon de s’évader, d’entretenir ou de créer des liens d’amitié, plus prosaïquement aussi d’y trouver la joie de cultiver ses propres légumes et d’effectuer des économies.

Ces jardins sont très appréciés, notamment en raison de leur emplacement à proximité de quartiers accueillant une population vivant pour partie en appartement et qui y trouve ainsi le moyen d’entretenir un lien avec la terre.

Si les jardins familiaux existent dans leur configuration actuelle depuis 1999, en juin 2019 a été créée, avenue de Château-Thierry, une première parcelle répondant au principe du jardin partagé. La distinction entre jardins familiaux et partagés ?  Elle réside dans l’absence de clôture entre les parcelles, le puits et le cabanon étant communs aux quatre parcelles existantes pour l’instant. Chacun se trouve responsable des équipements collectifs, de quoi renforcer la convivialité.

 Valeur sociale

 

Les jardins familiaux possèdent donc la propriété de créer du lien social entre jardiniers, mais pas seulement. En effet, la Ville de Soissons s’est engagée auprès du ministère de la Justice et des services pénitentiaires à assurer la prise en charge de mesures de travail d’intérêt général décidées comme sanction judiciaire, au sein des services municipaux. Ainsi, sous la houlette du Service Espace vert, quatre personnes en travaux d’intérêt général sont intervenues récemment afin d’effectuer la remise en état de parcelles à l’abandon sur les jardins familiaux de Saint-Waast et de Chevreux bord de Crise. Un travail de nettoyage considérable qui fait aussi la joie des jardiniers disposant déjà d’une parcelle.

Pour ceux qui se sentent l’envie d’un morceau de terre à cultiver, quelques parcelles du jardin du quartier Saint-Waast sont actuellement disponibles.

 

Se renseigner, savoir si des parcelles sont disponibles, postuler

Adresser un courrier à l’attention de Monsieur le Maire Service environnement afin d’obtenir un dossier de candidature à compléter.  

Courriel : urbanisme@ville-soissons.fr