Made in SOISSONS, Votre Agglo

Estelle Carleton, de la CMD à l’Eurovision

Elle a été professeur de danse contemporaine à la CMD durant quatre années, entre 2015 et 2019. On se souvient du travail intitulé Danser Soissons qu’elle avait mené avec enthousiasme en collaboration avec le Service de l’Architecture et du Patrimoine en 2018.

Mis en ligne le

Des dialogues, des harmonies

 

En 2019, Estelle Carleton doit choisir entre l’enseignement à la Cité de la Musique et de la Danse dans sa ville natale ou rejoindre le chorégraphe Claude Brumachon. Elle décide de partager avec lui un même goût pour l’expression à travers la danse du rapport entre les êtres, la force, la difficulté des sentiments. 

Estelle Carleton aime donc les dialogues, les harmonies mais aussi les contrastes entre les arts. En octobre 2020, le hasard de la vie l’amène à rencontrer Barbara Pravi. Elle découvre l’univers de la chanteuse. Une première collaboration est envisagée autour de sa chanson L’Homme et l’oiseau. Le courant passe entre les deux artistes. Rapidement, il est proposé à Estelle d’intervenir dans la réalisation du clip d’une autre chanson intitulée Voilà.  


Les doutes, les peurs, les émotions, les fantasmes de la chanteuse… C’est tout cela qu’Estelle Carleton s’est efforcé d’exprimer à travers la chorégraphie dont elle a assuré la direction. La Soissonnaise évoque la liberté d’écrire qui lui a été accordée, un travail à trois en osmose, avec la chanteuse et le réalisateur Zenzel. L’ambiance de ce clip se révèle intemporelle, dans l’atmosphère un peu étrange d’une gare semblant désaffectée et en contraste une grande modernité dans les textes. 

 

 

Nostalgie d’enseignement


Comme toujours, Estelle Carleton a mis toute son énergie évoquant une grande responsabilité, celle de savoir retranscrire les sentiments sans les trahir, le désir à travers cette confiance de réaliser quelque chose de beau, avec beaucoup d’émotion. La place des corps, la gestuelle des danseurs apportent à la fois un écho aux mots et à la musique, traduisent les pensées de la chanteuse tout en sollicitant l’autre, interrogeant le spectateur. C’était pour Estelle, tout à la fois chorégraphe et danseuse dans le clip, un défi à relever, une interprétation à la fois tendre et très torturée. 


Le clip est diffusé depuis le 8 février. Barbara Pravi et sa chanson Voilà vont représenter la France au concours de l’Eurovision en mai prochain. La collaboration entre les deux jeunes femmes va se poursuivre. Il y a dans le travail d’Estelle Carleton d’incessants va-et-vient entre hier et demain, entre la conservation des souvenirs et le besoin de modernité. Elle adore sa vie d’aujourd’hui tout en ayant besoin de revenir à Soissons régulièrement. Elle avoue d’ailleurs garder un peu de nostalgie de ses années d’enseignement.