MUSEE

Durant cette période de confinement, découvrez les collections d’art contemporain du musée de Soissons, à retrouver dès cet été à l’Arsenal ! #3

Mis en ligne le

Aujourd’hui, contemplons « Dissolution ? Incorporéité ? » (1994) de Judit Reigl.


Judit Reigl est une artiste hongroise qui s’installe en France en 1950. Sa rencontre avec André Breton l’encourage à créer des toiles surréalistes. Cependant, dès 1953, elle se consacre à la réalisation de peintures abstraites, explorant une écriture automatique totale qui l’éloigne des Surréalistes.

Après avoir réalisé une série de tableaux marquée par une intense gestualité, la figure humaine ressurgit dans son œuvre à partir de 1966, dans plusieurs séries telles que « Homme » (1966-1972), « Drap, Décodage » (1973), « Face à… » (1988-1990) ou encore « Hors » (1993-1999) dont fait partie la toile des musées de Soissons, offerte par l’artiste en 2009, soit huit ans après l’exposition monographique que l’Arsenal lui consacra.

Des figures spectrales apparaissent suspendues entre l’élan et la chute, se dissolvant dans la matière picturale. L’artiste brouille ainsi les frontières entre figuration et abstraction. Son œuvre dévoile son angoisse existentielle face à l’apparition et la disparition, l’émergence et la dissolution.