Agenda

Toutes les dates de la Ville de Soissons http://www.ville-soissons.fr/action-sociale-sante/sante/la-maison-des-preventions-1122/flux-rss.xml?last=201710091104 Toutes les dates dès leur publication sur le site www.ville-soissons.fr fr Ville de Soissons Fri, 24 Jan 2020 15:20:35 +0100 TYPO3 EXT:news news-5127 Thu, 30 Jan 2020 00:00:00 +0100 Conference Santé et Repas Catalan http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=5127&cHash=1bcb727b730704c1bc8c88bcffda6a3f 2020-01-30T09:00:00+01:00 2020-01-30T01:00:00+01:00 Sénior| Conférence| Soissons| Santé Date : Le 30-01-2020 de 09:00 à 01:00

Catégories : Sénior, Conférence, Soissons, Santé

Café d’accueil et conférence santé le matin"Les approches non médicamenteuses pour soulager les douleurs"suivi de la dégustation d'un repas Catalan.

Lire l'article "Conference Santé et Repas Catalan" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Date : Le 30-01-2020 de 09:00 à 01:00

Catégories : Sénior, Conférence, Soissons, Santé

Café d’accueil et conférence santé le matin"Les approches non médicamenteuses pour soulager les douleurs"suivi de la dégustation d'un repas Catalan.

Lire l'article "Conference Santé et Repas Catalan" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-5013 Mon, 03 Feb 2020 00:00:00 +0100 Bien accompagner au quotidien les malades du diabète http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=5013&cHash=ef14d862137d6c31862f321e6cf1d65e 2020-02-03T17:00:00+01:00 2020-02-03T23:59:59+01:00 Santé| Solidarité| Conférence| Soissons Date : Le 03-02-2020 à 17:00

Catégories : Santé, Solidarité, Conférence, Soissons

Présentée par un responsable du programme d'ETP Diabète de la COSSE

L’ARS Hauts-de-France et la Ville de Soissons signent, le 26 Septembre 2019, un contrat local de

santé (CLS) au bénéfice des habitants du territoire. Ce CLS doit permettre de renforcer la synergie

et la coordination entre les acteurs de terrain qui œuvrent pour la santé.

Ce futur CLS, qui fait suite à un premier CLS signé en 2013, s’inscrit dans le cadre du nouveau Schéma

régional de santé 2018-2023 (SRS). Arrêté en juillet dernier, ce document fixe les orientations

stratégiques et les objectifs pour améliorer la santé de la population, notamment des plus fragiles et

des plus jeunes, et lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Le CLS de Soissons permettra de mettre en cohérence le PRS et les politiques menées localement, de

mutualiser et renforcer les moyens pour répondre aux besoins locaux et de consolider les

partenariats des acteurs impliqués dans une démarche de parcours en santé.

Au regard des problématiques locales les plus saillantes, les parties s’engagent à travailler ensemble

sur les orientations stratégiques suivantes :

 Favoriser l’accès aux droits et aux soins,

 Maintenir et renforcer la prévention, le dépistage et la prise en charge des cancers,

 Améliorer la prise en charge des maladies cardio-neuro-vasculaires en portant une

attention particulière au diabète.

Chacune de ces orientations fera l’objet d’un groupe de travail réunissant les acteurs du territoire et

les experts régionaux pour construire une proposition de plan d’actions à impulser en partenariat et

suivre sa mise en œuvre, son financement et son évaluation.

L’ARS et la Ville de Soissons soutiennent également une animation spécifique pour favoriser le

parcours de vie en santé mentale par la poursuite du dispositif « conseil local en santé mentale ».

Lire l'article "Bien accompagner au quotidien les malades du diabète " en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Date : Le 03-02-2020 à 17:00

Catégories : Santé, Solidarité, Conférence, Soissons

Présentée par un responsable du programme d'ETP Diabète de la COSSE

L’ARS Hauts-de-France et la Ville de Soissons signent, le 26 Septembre 2019, un contrat local de

santé (CLS) au bénéfice des habitants du territoire. Ce CLS doit permettre de renforcer la synergie

et la coordination entre les acteurs de terrain qui œuvrent pour la santé.

Ce futur CLS, qui fait suite à un premier CLS signé en 2013, s’inscrit dans le cadre du nouveau Schéma

régional de santé 2018-2023 (SRS). Arrêté en juillet dernier, ce document fixe les orientations

stratégiques et les objectifs pour améliorer la santé de la population, notamment des plus fragiles et

des plus jeunes, et lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Le CLS de Soissons permettra de mettre en cohérence le PRS et les politiques menées localement, de

mutualiser et renforcer les moyens pour répondre aux besoins locaux et de consolider les

partenariats des acteurs impliqués dans une démarche de parcours en santé.

Au regard des problématiques locales les plus saillantes, les parties s’engagent à travailler ensemble

sur les orientations stratégiques suivantes :

 Favoriser l’accès aux droits et aux soins,

 Maintenir et renforcer la prévention, le dépistage et la prise en charge des cancers,

 Améliorer la prise en charge des maladies cardio-neuro-vasculaires en portant une

attention particulière au diabète.

Chacune de ces orientations fera l’objet d’un groupe de travail réunissant les acteurs du territoire et

les experts régionaux pour construire une proposition de plan d’actions à impulser en partenariat et

suivre sa mise en œuvre, son financement et son évaluation.

L’ARS et la Ville de Soissons soutiennent également une animation spécifique pour favoriser le

parcours de vie en santé mentale par la poursuite du dispositif « conseil local en santé mentale ».

Lire l'article "Bien accompagner au quotidien les malades du diabète " en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-5014 Thu, 27 Feb 2020 00:00:00 +0100 Vaccination: un calendrier adapté à chaque âge http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=5014&cHash=ee948851d701d02f2ff6c86d6e906463 2020-02-27T17:00:00+01:00 2020-02-27T23:59:59+01:00 Santé| Solidarité| Conférence| Soissons Date : Le 27-02-2020 à 17:00

Catégories : Santé, Solidarité, Conférence, Soissons

Présentée par Daniel Floret, professeur émérite et Vice-président de la Commission technique des vaccinations de la Haute Autorité de Santé

L’ARS Hauts-de-France et la Ville de Soissons signent, le 26 Septembre 2019, un contrat local de

santé (CLS) au bénéfice des habitants du territoire. Ce CLS doit permettre de renforcer la synergie

et la coordination entre les acteurs de terrain qui œuvrent pour la santé.

Ce futur CLS, qui fait suite à un premier CLS signé en 2013, s’inscrit dans le cadre du nouveau Schéma

régional de santé 2018-2023 (SRS). Arrêté en juillet dernier, ce document fixe les orientations

stratégiques et les objectifs pour améliorer la santé de la population, notamment des plus fragiles et

des plus jeunes, et lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Le CLS de Soissons permettra de mettre en cohérence le PRS et les politiques menées localement, de

mutualiser et renforcer les moyens pour répondre aux besoins locaux et de consolider les

partenariats des acteurs impliqués dans une démarche de parcours en santé.

Au regard des problématiques locales les plus saillantes, les parties s’engagent à travailler ensemble

sur les orientations stratégiques suivantes :

 Favoriser l’accès aux droits et aux soins,

 Maintenir et renforcer la prévention, le dépistage et la prise en charge des cancers,

 Améliorer la prise en charge des maladies cardio-neuro-vasculaires en portant une

attention particulière au diabète.

Chacune de ces orientations fera l’objet d’un groupe de travail réunissant les acteurs du territoire et

les experts régionaux pour construire une proposition de plan d’actions à impulser en partenariat et

suivre sa mise en œuvre, son financement et son évaluation.

L’ARS et la Ville de Soissons soutiennent également une animation spécifique pour favoriser le

parcours de vie en santé mentale par la poursuite du dispositif « conseil local en santé mentale ».

Lire l'article "Vaccination: un calendrier adapté à chaque âge " en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Date : Le 27-02-2020 à 17:00

Catégories : Santé, Solidarité, Conférence, Soissons

Présentée par Daniel Floret, professeur émérite et Vice-président de la Commission technique des vaccinations de la Haute Autorité de Santé

L’ARS Hauts-de-France et la Ville de Soissons signent, le 26 Septembre 2019, un contrat local de

santé (CLS) au bénéfice des habitants du territoire. Ce CLS doit permettre de renforcer la synergie

et la coordination entre les acteurs de terrain qui œuvrent pour la santé.

Ce futur CLS, qui fait suite à un premier CLS signé en 2013, s’inscrit dans le cadre du nouveau Schéma

régional de santé 2018-2023 (SRS). Arrêté en juillet dernier, ce document fixe les orientations

stratégiques et les objectifs pour améliorer la santé de la population, notamment des plus fragiles et

des plus jeunes, et lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Le CLS de Soissons permettra de mettre en cohérence le PRS et les politiques menées localement, de

mutualiser et renforcer les moyens pour répondre aux besoins locaux et de consolider les

partenariats des acteurs impliqués dans une démarche de parcours en santé.

Au regard des problématiques locales les plus saillantes, les parties s’engagent à travailler ensemble

sur les orientations stratégiques suivantes :

 Favoriser l’accès aux droits et aux soins,

 Maintenir et renforcer la prévention, le dépistage et la prise en charge des cancers,

 Améliorer la prise en charge des maladies cardio-neuro-vasculaires en portant une

attention particulière au diabète.

Chacune de ces orientations fera l’objet d’un groupe de travail réunissant les acteurs du territoire et

les experts régionaux pour construire une proposition de plan d’actions à impulser en partenariat et

suivre sa mise en œuvre, son financement et son évaluation.

L’ARS et la Ville de Soissons soutiennent également une animation spécifique pour favoriser le

parcours de vie en santé mentale par la poursuite du dispositif « conseil local en santé mentale ».

Lire l'article "Vaccination: un calendrier adapté à chaque âge " en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-5015 Thu, 05 Mar 2020 00:00:00 +0100 Depistage du cencer colorectal: pourquoi? pour qui? quand? comment? http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=5015&cHash=5c5bed80b056fc4c0913bf395462678c 2020-03-05T17:00:00+01:00 2020-03-05T23:59:59+01:00 Santé| Solidarité| Conférence| Soissons Date : Le 05-03-2020 à 17:00

Catégories : Santé, Solidarité, Conférence, Soissons

Présentée par la Ligue Contre le Cancer

L’ARS Hauts-de-France et la Ville de Soissons signent, le 26 Septembre 2019, un contrat local de

santé (CLS) au bénéfice des habitants du territoire. Ce CLS doit permettre de renforcer la synergie

et la coordination entre les acteurs de terrain qui œuvrent pour la santé.

Ce futur CLS, qui fait suite à un premier CLS signé en 2013, s’inscrit dans le cadre du nouveau Schéma

régional de santé 2018-2023 (SRS). Arrêté en juillet dernier, ce document fixe les orientations

stratégiques et les objectifs pour améliorer la santé de la population, notamment des plus fragiles et

des plus jeunes, et lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Le CLS de Soissons permettra de mettre en cohérence le PRS et les politiques menées localement, de

mutualiser et renforcer les moyens pour répondre aux besoins locaux et de consolider les

partenariats des acteurs impliqués dans une démarche de parcours en santé.

Au regard des problématiques locales les plus saillantes, les parties s’engagent à travailler ensemble

sur les orientations stratégiques suivantes :

 Favoriser l’accès aux droits et aux soins,

 Maintenir et renforcer la prévention, le dépistage et la prise en charge des cancers,

 Améliorer la prise en charge des maladies cardio-neuro-vasculaires en portant une

attention particulière au diabète.

Chacune de ces orientations fera l’objet d’un groupe de travail réunissant les acteurs du territoire et

les experts régionaux pour construire une proposition de plan d’actions à impulser en partenariat et

suivre sa mise en œuvre, son financement et son évaluation.

L’ARS et la Ville de Soissons soutiennent également une animation spécifique pour favoriser le

parcours de vie en santé mentale par la poursuite du dispositif « conseil local en santé mentale ».

Lire l'article "Depistage du cencer colorectal: pourquoi? pour qui? quand? comment?" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Date : Le 05-03-2020 à 17:00

Catégories : Santé, Solidarité, Conférence, Soissons

Présentée par la Ligue Contre le Cancer

L’ARS Hauts-de-France et la Ville de Soissons signent, le 26 Septembre 2019, un contrat local de

santé (CLS) au bénéfice des habitants du territoire. Ce CLS doit permettre de renforcer la synergie

et la coordination entre les acteurs de terrain qui œuvrent pour la santé.

Ce futur CLS, qui fait suite à un premier CLS signé en 2013, s’inscrit dans le cadre du nouveau Schéma

régional de santé 2018-2023 (SRS). Arrêté en juillet dernier, ce document fixe les orientations

stratégiques et les objectifs pour améliorer la santé de la population, notamment des plus fragiles et

des plus jeunes, et lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Le CLS de Soissons permettra de mettre en cohérence le PRS et les politiques menées localement, de

mutualiser et renforcer les moyens pour répondre aux besoins locaux et de consolider les

partenariats des acteurs impliqués dans une démarche de parcours en santé.

Au regard des problématiques locales les plus saillantes, les parties s’engagent à travailler ensemble

sur les orientations stratégiques suivantes :

 Favoriser l’accès aux droits et aux soins,

 Maintenir et renforcer la prévention, le dépistage et la prise en charge des cancers,

 Améliorer la prise en charge des maladies cardio-neuro-vasculaires en portant une

attention particulière au diabète.

Chacune de ces orientations fera l’objet d’un groupe de travail réunissant les acteurs du territoire et

les experts régionaux pour construire une proposition de plan d’actions à impulser en partenariat et

suivre sa mise en œuvre, son financement et son évaluation.

L’ARS et la Ville de Soissons soutiennent également une animation spécifique pour favoriser le

parcours de vie en santé mentale par la poursuite du dispositif « conseil local en santé mentale ».

Lire l'article "Depistage du cencer colorectal: pourquoi? pour qui? quand? comment?" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-5016 Tue, 24 Mar 2020 00:00:00 +0100 Santé mentale : une camisole de préjugés http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=5016&cHash=c3cd4806426b472e70c87b8c0cb9f1f6 2020-03-24T17:00:00+01:00 2020-03-24T23:59:59+01:00 Santé| Solidarité| Conférence| Soissons Date : Le 24-03-2020 à 17:00

Catégories : Santé, Solidarité, Conférence, Soissons

Présentée par Docteur Olivier Brochart, psychiatre

L’ARS Hauts-de-France et la Ville de Soissons signent, le 26 Septembre 2019, un contrat local de

santé (CLS) au bénéfice des habitants du territoire. Ce CLS doit permettre de renforcer la synergie

et la coordination entre les acteurs de terrain qui œuvrent pour la santé.

Ce futur CLS, qui fait suite à un premier CLS signé en 2013, s’inscrit dans le cadre du nouveau Schéma

régional de santé 2018-2023 (SRS). Arrêté en juillet dernier, ce document fixe les orientations

stratégiques et les objectifs pour améliorer la santé de la population, notamment des plus fragiles et

des plus jeunes, et lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Le CLS de Soissons permettra de mettre en cohérence le PRS et les politiques menées localement, de

mutualiser et renforcer les moyens pour répondre aux besoins locaux et de consolider les

partenariats des acteurs impliqués dans une démarche de parcours en santé.

Au regard des problématiques locales les plus saillantes, les parties s’engagent à travailler ensemble

sur les orientations stratégiques suivantes :

 Favoriser l’accès aux droits et aux soins,

 Maintenir et renforcer la prévention, le dépistage et la prise en charge des cancers,

 Améliorer la prise en charge des maladies cardio-neuro-vasculaires en portant une

attention particulière au diabète.

Chacune de ces orientations fera l’objet d’un groupe de travail réunissant les acteurs du territoire et

les experts régionaux pour construire une proposition de plan d’actions à impulser en partenariat et

suivre sa mise en œuvre, son financement et son évaluation.

L’ARS et la Ville de Soissons soutiennent également une animation spécifique pour favoriser le

parcours de vie en santé mentale par la poursuite du dispositif « conseil local en santé mentale ».

Lire l'article "Santé mentale : une camisole de préjugés " en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Date : Le 24-03-2020 à 17:00

Catégories : Santé, Solidarité, Conférence, Soissons

Présentée par Docteur Olivier Brochart, psychiatre

L’ARS Hauts-de-France et la Ville de Soissons signent, le 26 Septembre 2019, un contrat local de

santé (CLS) au bénéfice des habitants du territoire. Ce CLS doit permettre de renforcer la synergie

et la coordination entre les acteurs de terrain qui œuvrent pour la santé.

Ce futur CLS, qui fait suite à un premier CLS signé en 2013, s’inscrit dans le cadre du nouveau Schéma

régional de santé 2018-2023 (SRS). Arrêté en juillet dernier, ce document fixe les orientations

stratégiques et les objectifs pour améliorer la santé de la population, notamment des plus fragiles et

des plus jeunes, et lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Le CLS de Soissons permettra de mettre en cohérence le PRS et les politiques menées localement, de

mutualiser et renforcer les moyens pour répondre aux besoins locaux et de consolider les

partenariats des acteurs impliqués dans une démarche de parcours en santé.

Au regard des problématiques locales les plus saillantes, les parties s’engagent à travailler ensemble

sur les orientations stratégiques suivantes :

 Favoriser l’accès aux droits et aux soins,

 Maintenir et renforcer la prévention, le dépistage et la prise en charge des cancers,

 Améliorer la prise en charge des maladies cardio-neuro-vasculaires en portant une

attention particulière au diabète.

Chacune de ces orientations fera l’objet d’un groupe de travail réunissant les acteurs du territoire et

les experts régionaux pour construire une proposition de plan d’actions à impulser en partenariat et

suivre sa mise en œuvre, son financement et son évaluation.

L’ARS et la Ville de Soissons soutiennent également une animation spécifique pour favoriser le

parcours de vie en santé mentale par la poursuite du dispositif « conseil local en santé mentale ».

Lire l'article "Santé mentale : une camisole de préjugés " en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>

Actualités

Toutes les actualités de la Ville de Soissons http://www.ville-soissons.fr/action-sociale-sante/sante/la-maison-des-preventions-1122/flux-rss.xml?last=201710091104 Toutes les actualités dès leur publication sur le site www.ville-soissons.fr fr Ville de Soissons Fri, 17 Jan 2020 16:09:47 +0100 TYPO3 EXT:news news-4997 Mon, 04 Nov 2019 10:55:12 +0100 Le mois sans tabac est de retour ! http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=4997&cHash=03ad623b13e2b3a29606dbdb4f9db2d7 SANTÉ| PRÉVENTION Catégories : SANTÉ, PRÉVENTION

C'est le retour du Moi(s) sans tabac ! Découvrez le programme

De 2016 à 2018, la prévalence du tabagisme quotidien a baissé de 4 points, soit 1,6 million de fumeurs quotidiens en moins!

L'évaluation du Moi(s) sans tabac a montré que ce dispositif a permis de susciter 380000 tentatives d'arrêt du tabac en 2016.

De plus, les fumeurs ayant fait une tentative d'arrêt en lien avec le Moi(s) sans tabac sont plus nombreux à utiliser une aide pour soutenir leur démarche (67% VS 43%) et augmentent ainsi leurs chances de succès.

L'objectif est de proposer à tous les fumeurs d'oser essayer l'arrêt du tabac au mois de novembre (car un mois sans tabac multiplie par 5 les chances d'arrêter définitivement la cigarette!).
Différents services de l'hôpital et la ville vous propose des interventions dans le cadre du Moi(s) sans tabac:

Actions Pôle de prévention et d'éducation du patient de l'hôpital :

  • 6,7 et 8 novembre 2019
    Stand Moi(s) sans tabac:
    Informations écrites sur le sevrage tabagique (affiches, flyers) et les coordonnées des différentes consultations.

 

  • 26 novembre 2019
    Stand pour Journée Mondiale contre la BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive) tenu par le Pôle de Prévention et d'Education du Patient, par ELSA et le service de consultations externes de Pneumologie

Lire l'article "Le mois sans tabac est de retour !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégories : SANTÉ, PRÉVENTION

C'est le retour du Moi(s) sans tabac ! Découvrez le programme

De 2016 à 2018, la prévalence du tabagisme quotidien a baissé de 4 points, soit 1,6 million de fumeurs quotidiens en moins!

L'évaluation du Moi(s) sans tabac a montré que ce dispositif a permis de susciter 380000 tentatives d'arrêt du tabac en 2016.

De plus, les fumeurs ayant fait une tentative d'arrêt en lien avec le Moi(s) sans tabac sont plus nombreux à utiliser une aide pour soutenir leur démarche (67% VS 43%) et augmentent ainsi leurs chances de succès.

L'objectif est de proposer à tous les fumeurs d'oser essayer l'arrêt du tabac au mois de novembre (car un mois sans tabac multiplie par 5 les chances d'arrêter définitivement la cigarette!).
Différents services de l'hôpital et la ville vous propose des interventions dans le cadre du Moi(s) sans tabac:

Actions Pôle de prévention et d'éducation du patient de l'hôpital :

  • 6,7 et 8 novembre 2019
    Stand Moi(s) sans tabac:
    Informations écrites sur le sevrage tabagique (affiches, flyers) et les coordonnées des différentes consultations.

 

  • 26 novembre 2019
    Stand pour Journée Mondiale contre la BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive) tenu par le Pôle de Prévention et d'Education du Patient, par ELSA et le service de consultations externes de Pneumologie

Lire l'article "Le mois sans tabac est de retour !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-4782 Fri, 21 Jun 2019 15:26:58 +0200 J'aime le soleil, je me protège ... et vous ? http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=4782&cHash=04422908a88a760f6573dbab2d35bcbf PRÉVENTION| SANTÉ Catégories : PRÉVENTION, SANTÉ

En période estivale, quelque soit son âge ou sa condition physique il vaut mieux se montrer prudent avec le soleil et les fortes chaleurs. Certaines personnes sont plus sensibles aux effets de la chaleur comme les enfants ou les personnes âgées.
le CCAS de Soissons a mis en place un registre CANICULE, n'hésitez pas à vous inscrire vous ou vos proches fragiles : 03 23 59 90 35

Voici quelques conseils qui vous
permettront de vous prémunir
contre les effets indésirables des
fortes chaleurs :

 Pour plus d'informations RDV sur : 

 

https://www.youtube.com/watch?v=nkRW0-8PeGg

 

 

 

Lire l'article "J'aime le soleil, je me protège ... et vous ?" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégories : PRÉVENTION, SANTÉ

En période estivale, quelque soit son âge ou sa condition physique il vaut mieux se montrer prudent avec le soleil et les fortes chaleurs. Certaines personnes sont plus sensibles aux effets de la chaleur comme les enfants ou les personnes âgées.
le CCAS de Soissons a mis en place un registre CANICULE, n'hésitez pas à vous inscrire vous ou vos proches fragiles : 03 23 59 90 35

Voici quelques conseils qui vous
permettront de vous prémunir
contre les effets indésirables des
fortes chaleurs :

 Pour plus d'informations RDV sur : 

 

https://www.youtube.com/watch?v=nkRW0-8PeGg

 

 

 

Lire l'article "J'aime le soleil, je me protège ... et vous ?" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-4602 Tue, 23 Apr 2019 11:49:00 +0200 Semaine européenne de la vaccination du 24 au 30 avril 2019 http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=4602&cHash=ba8af16a2c8029ff0fc4ef993f169db6 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

Permanence au centre social de Chevreux le jeudi 25 avril de 10h à midi.

Des permanences de vaccination sont présentes dans les centres sociaux de Presles et Chevreux.

Permanence au centre social de Chevreux

  • le 4ème jeudi du mois de 10h à 12h
  • 25 avril - 23 mai et 27 juin

Permanence au centre social de Presles

  • le 3ème jeudi du mois de 10h à 12h
  • 16 mai et 20 juin

Les vaccins sont fournis gratuitement.

N'oubliez pas de venir avec

  • votre carnet de santé et/ou vaccination,
  • votre carte vitale
  • votre attestation

Pour plus de renseignements : 03 23 57 70 40

Une campagne nationale inédite et des premiers résultats positifs de l'obligation vaccinale

La Semaine Européenne de la Vaccination (SEV) se déroulera du 24 au 30 avril prochain. Cet événement est un moment important pour rappeler que la vaccination est un enjeu majeur de santé publique. « Contre de nombreuses maladies graves : la meilleure protection, c’est la vaccination », ce constat simple et indéniable est au cœur de la campagne lancée par Santé publique France avec le ministère des Solidarités. Elle sera visible à la télévision, sur le web et les réseaux sociaux, dans la presse et les lieux de santé. La Semaine européenne de la vaccination est également l’occasion d’observer des premiers résultats encourageants des 11 vaccinations obligatoires du petit enfant. La couverture vaccinale des nouveau-nés progresse, de même que les perceptions positives de leurs parents sur les bénéfices des vaccins. Ces nouveaux résultats sont à retrouver dans le bulletin de Santé publique « Vaccination » et les bulletins régionaux réalisés par Santé publique France.

Source :  Santé publique France

Lire l'article "Semaine européenne de la vaccination du 24 au 30 avril 2019" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

Permanence au centre social de Chevreux le jeudi 25 avril de 10h à midi.

Des permanences de vaccination sont présentes dans les centres sociaux de Presles et Chevreux.

Permanence au centre social de Chevreux

  • le 4ème jeudi du mois de 10h à 12h
  • 25 avril - 23 mai et 27 juin

Permanence au centre social de Presles

  • le 3ème jeudi du mois de 10h à 12h
  • 16 mai et 20 juin

Les vaccins sont fournis gratuitement.

N'oubliez pas de venir avec

  • votre carnet de santé et/ou vaccination,
  • votre carte vitale
  • votre attestation

Pour plus de renseignements : 03 23 57 70 40

Une campagne nationale inédite et des premiers résultats positifs de l'obligation vaccinale

La Semaine Européenne de la Vaccination (SEV) se déroulera du 24 au 30 avril prochain. Cet événement est un moment important pour rappeler que la vaccination est un enjeu majeur de santé publique. « Contre de nombreuses maladies graves : la meilleure protection, c’est la vaccination », ce constat simple et indéniable est au cœur de la campagne lancée par Santé publique France avec le ministère des Solidarités. Elle sera visible à la télévision, sur le web et les réseaux sociaux, dans la presse et les lieux de santé. La Semaine européenne de la vaccination est également l’occasion d’observer des premiers résultats encourageants des 11 vaccinations obligatoires du petit enfant. La couverture vaccinale des nouveau-nés progresse, de même que les perceptions positives de leurs parents sur les bénéfices des vaccins. Ces nouveaux résultats sont à retrouver dans le bulletin de Santé publique « Vaccination » et les bulletins régionaux réalisés par Santé publique France.

Source :  Santé publique France

Lire l'article "Semaine européenne de la vaccination du 24 au 30 avril 2019" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-4550 Wed, 27 Mar 2019 10:55:53 +0100 Découverte de la ville avec le Cyber Rallye http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=4550&cHash=c6dfb7386fc970d1fb433c563feeff67 PATRIMOINE| SANTÉ Catégories : PATRIMOINE, SANTÉ

Aujourd'hui venez partagé un moment de découverte de la Ville en participant au Cyber Rallye. Différentes structures de loisirs et de soins dans la santé mentale seront présents pour cette activité dans le cadre des semaines d'informations de la santé mentale.
Rendez -vous de 14h à 17h dans les jardins de l'Hôtel de Ville.

Les parcours et le questionnaire sont disponibles ci dessous:

Le questionnaire du cyber rallye est également disponible en PDF

Lire l'article "Découverte de la ville avec le Cyber Rallye" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégories : PATRIMOINE, SANTÉ

Aujourd'hui venez partagé un moment de découverte de la Ville en participant au Cyber Rallye. Différentes structures de loisirs et de soins dans la santé mentale seront présents pour cette activité dans le cadre des semaines d'informations de la santé mentale.
Rendez -vous de 14h à 17h dans les jardins de l'Hôtel de Ville.

Les parcours et le questionnaire sont disponibles ci dessous:

Le questionnaire du cyber rallye est également disponible en PDF

Lire l'article "Découverte de la ville avec le Cyber Rallye" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-4340 Tue, 11 Dec 2018 16:48:26 +0100 L’air intérieur : nous sommes tous concernés ! http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=4340&cHash=496d20bd19b60910bf2d202c60ba20e5 PRÉVENTION| SANTÉ Catégories : PRÉVENTION, SANTÉ

Nous passons en moyenne 14 heures par jour, à notre domicile.

L’air, que nous y respirons, n’est pas toujours de bonne qualité.

Nous passons en moyenne 14 heures par jour, à notre domicile.

L’air, que nous y respirons, n’est pas toujours de bonne qualité. En effet, les sources de pollution à l’intérieur de nos maisons sont nombreuses : le tabac, les acariens, les produits d’entretien, les bougies parfumées … c’est cela la pollution de l’air intérieur.

Chacun d’entre nous peut agir de manière simple, pour limiter celle-ci.

Aérer son habitation, en ouvrant les fenêtres tous les jours, toute l’année (même en hiver), 10 minutes suffisent pour renouveler l’air de votre intérieur.

Pour plus d’informations sur ce sujet, connectez-vous sur le site www.prevention-maison.fr . Le guide de la pollution de l’air intérieur est également disponible à la Maison des Préventions (28 av. Robert Schuman à Soissons).

Mais n’oubliez pas :

Notre maison est comme nous : elle a besoin de respirer !

Lire l'article "L’air intérieur : nous sommes tous concernés !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégories : PRÉVENTION, SANTÉ

Nous passons en moyenne 14 heures par jour, à notre domicile.

L’air, que nous y respirons, n’est pas toujours de bonne qualité.

Nous passons en moyenne 14 heures par jour, à notre domicile.

L’air, que nous y respirons, n’est pas toujours de bonne qualité. En effet, les sources de pollution à l’intérieur de nos maisons sont nombreuses : le tabac, les acariens, les produits d’entretien, les bougies parfumées … c’est cela la pollution de l’air intérieur.

Chacun d’entre nous peut agir de manière simple, pour limiter celle-ci.

Aérer son habitation, en ouvrant les fenêtres tous les jours, toute l’année (même en hiver), 10 minutes suffisent pour renouveler l’air de votre intérieur.

Pour plus d’informations sur ce sujet, connectez-vous sur le site www.prevention-maison.fr . Le guide de la pollution de l’air intérieur est également disponible à la Maison des Préventions (28 av. Robert Schuman à Soissons).

Mais n’oubliez pas :

Notre maison est comme nous : elle a besoin de respirer !

Lire l'article "L’air intérieur : nous sommes tous concernés !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3795 Fri, 15 Jun 2018 10:13:34 +0200 COURT-METRAGE : « PAS DE RATTRAPAGE » LYCEE LEONARD DE VINCI SOISSONS http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3795&cHash=8eda841544dd12c6c6e3eb8f15f17c7e Made in SOISSONS| SANTÉ| PRESLES Catégories : Made in SOISSONS, SANTÉ, PRESLES

Le film s’inscrit dans un projet addiction mené par les infirmières du lycée Léonard de Vinci (Mmes Bourgis et Méasson). Il s’intitule « On t’accompagne, tu leur racontes ». Ce projet est financé par la MILDECA.

"Nous avions fait le constat qu’il était très facile pour les élèves de nous raconter, sans gêne, leurs soirées où l’alcool et le cannabis sont présents."

Nous avions fait le constat qu’il était très facile pour les élèves de nous raconter, sans gêne, leurs soirées où l’alcool et le cannabis sont présents. D’où notre réponse à l’appel à projet de la  MILDECA l’an dernier.

Il y a 3 axes à ce projet :

  • Le tabac : participation de l’établissement au « Moi sans tabac »( tract, flyer, visionnage du film « entre mes doigts « +débat)
  • Les addictions en général : représentation théâtrale de la troupe Acaly puis ateliers théâtre avec une représentation théâtrale du travail fourni par une classe de seconde.
  • L’alcool : le film «  pas de rattrapage » :

Le film a été écrit par un groupe d’élèves internes sous l’initiative de Mme Méasson. L’équipe de réalisation «  BZN réalisation » a travaillé avec les élèves sur le story board. L’association ANPAA de l’Aisne a rencontré l’équipe pour consolider leurs connaissances et les faire réfléchir sur leurs propres consommations. L’ANPAA a aussi donné son avis d’expert au contenu du scénario.

Le tournage a eu lieu dans le lycée Léonard de Vinci et a été effectué par « BZN réalisation » et les élèves (groupe pilote + figurants).

Au-delà du message de prévention qu’ils sont fiers de porter, les élèves ont appris à travailler ensemble, à communiquer et à se surpasser.

Lien du film : https://www.youtube.com/watch?v=MG9wOzJPvBA

 

Lire l'article "COURT-METRAGE : « PAS DE RATTRAPAGE » LYCEE LEONARD DE VINCI SOISSONS" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégories : Made in SOISSONS, SANTÉ, PRESLES

Le film s’inscrit dans un projet addiction mené par les infirmières du lycée Léonard de Vinci (Mmes Bourgis et Méasson). Il s’intitule « On t’accompagne, tu leur racontes ». Ce projet est financé par la MILDECA.

"Nous avions fait le constat qu’il était très facile pour les élèves de nous raconter, sans gêne, leurs soirées où l’alcool et le cannabis sont présents."

Nous avions fait le constat qu’il était très facile pour les élèves de nous raconter, sans gêne, leurs soirées où l’alcool et le cannabis sont présents. D’où notre réponse à l’appel à projet de la  MILDECA l’an dernier.

Il y a 3 axes à ce projet :

  • Le tabac : participation de l’établissement au « Moi sans tabac »( tract, flyer, visionnage du film « entre mes doigts « +débat)
  • Les addictions en général : représentation théâtrale de la troupe Acaly puis ateliers théâtre avec une représentation théâtrale du travail fourni par une classe de seconde.
  • L’alcool : le film «  pas de rattrapage » :

Le film a été écrit par un groupe d’élèves internes sous l’initiative de Mme Méasson. L’équipe de réalisation «  BZN réalisation » a travaillé avec les élèves sur le story board. L’association ANPAA de l’Aisne a rencontré l’équipe pour consolider leurs connaissances et les faire réfléchir sur leurs propres consommations. L’ANPAA a aussi donné son avis d’expert au contenu du scénario.

Le tournage a eu lieu dans le lycée Léonard de Vinci et a été effectué par « BZN réalisation » et les élèves (groupe pilote + figurants).

Au-delà du message de prévention qu’ils sont fiers de porter, les élèves ont appris à travailler ensemble, à communiquer et à se surpasser.

Lien du film : https://www.youtube.com/watch?v=MG9wOzJPvBA

 

Lire l'article "COURT-METRAGE : « PAS DE RATTRAPAGE » LYCEE LEONARD DE VINCI SOISSONS" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3651 Wed, 02 May 2018 09:49:14 +0200 Partagez votre pouvoir, donnez votre sang ! http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3651&cHash=4db7b2da6a16bffdf9ec99b3ecedc44f SANTÉ| ENTRAIDE Catégories : SANTÉ, ENTRAIDE

A partir du mois de mai, les collectes de sang se dérouleront le 1er mercredi de chaque mois, Salle Simone Veil (ex. Salle de la Mutualité), de 12h à 19h.

Venez nombreux retrouver toute l'équipe de l'Établissement Français du Sang ainsi que l'Association des Donneurs de Sang Bénévoles pour une journée festive

Remercier les donneurs qui se mobilisent tout au long de l'année mais aussi sensibiliser et inciter de nouvelles personnes à venir donner pour la première fois : voilà leur mission et leur défi !

Un temps fort pour rappeler l'importance de ce geste simple et solidaire : 10 000 dons sont nécessaires chaque jour en France pour soigner 1 million de malades par an. Pour que les réserves soient reconstituées régulièrement, il est donc essentiel que les donneurs se mobilisent tout au long de l'année.

Une poche de sang se conserve 42 jours ; une poche de plaquettes 5 jours

Chaque année, grâce à la générosité des donneurs, 1 million de patients sont soignés. Il n'existe pas de produit capable de se substituer aux produits sanguins. Partagez votre pouvoir de sauver des vies.

Les 4 étapes pour donner son sang

La durée totale de ces étapes est d'environ une heure. Il est recommandé de ne pas venir à jeun et de bien boire avant et après le don.

  1. Vous êtes accueilli(e) par un(e) secrétaire
  2. Vous passez un entretien préalable au don afin de déterminer votre aptitude au don
  3. Le prélèvement dure de 7 à 10 minutes et permet de prélever entre 400 et 500 ml de sang
  4. Après votre don, vous restez une vingtaine de minutes dans l'espace détente "la pause A +). Ce moment convivial est l'occasion de vous offrir une collation et de s'assurer de votre bonne récupération après le don.

Avant un don de sang, nous vérifions que vous :

  • Êtes âgé(e) de 18 à 70 ans
  • Pesez au moins 50 kg
  • Êtes muni(e) d'une pièce d'identité avec photo (pour un premier don).
  • Êtes reconnu(e) apte au don
  • ne pas être à jeun

Si vous êtes nouveau donneur ou si votre dernier don date de plus de 2 ans, une mesure de votre hémoglobine est effectuée. Si votre taux est suffisant, vous pouvez donner votre sang.

Avant de vous déplacer, vérifiez que vous ne devez pas attendre un peu, notamment :

  • 1 jour : après un soin dentaire (carie) ou détartrage
  • 7 jours : après la fin d'un traitement par antibiotiques, une extraction dentaire ou une pose de couronne
  • 14 jours : après l'arrêt des symptômes d'un épisodes infectieux
  • 4 mois : après un piercing, un tatouage, un voyage dans un pays où sévit le paludisme (sauf pour le don de plasma), une intervention chirurgicale avec une hospitalisation de plus de 24h
  • 6 mois : après un accouchement

Le délai minimum entre 2 dons de sang est de 8 semaines

  • un homme peut donner 6 fois par an
  • une femme peut donner 4 fois par an

Retrouver toutes les informations et les lieux de collectes sur le site de l’Établissement Français du Sang : https://dondesang.efs.sante.fr/https://dondesang.efs.sante.fr/

Lire l'article "Partagez votre pouvoir, donnez votre sang !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégories : SANTÉ, ENTRAIDE

A partir du mois de mai, les collectes de sang se dérouleront le 1er mercredi de chaque mois, Salle Simone Veil (ex. Salle de la Mutualité), de 12h à 19h.

Venez nombreux retrouver toute l'équipe de l'Établissement Français du Sang ainsi que l'Association des Donneurs de Sang Bénévoles pour une journée festive

Remercier les donneurs qui se mobilisent tout au long de l'année mais aussi sensibiliser et inciter de nouvelles personnes à venir donner pour la première fois : voilà leur mission et leur défi !

Un temps fort pour rappeler l'importance de ce geste simple et solidaire : 10 000 dons sont nécessaires chaque jour en France pour soigner 1 million de malades par an. Pour que les réserves soient reconstituées régulièrement, il est donc essentiel que les donneurs se mobilisent tout au long de l'année.

Une poche de sang se conserve 42 jours ; une poche de plaquettes 5 jours

Chaque année, grâce à la générosité des donneurs, 1 million de patients sont soignés. Il n'existe pas de produit capable de se substituer aux produits sanguins. Partagez votre pouvoir de sauver des vies.

Les 4 étapes pour donner son sang

La durée totale de ces étapes est d'environ une heure. Il est recommandé de ne pas venir à jeun et de bien boire avant et après le don.

  1. Vous êtes accueilli(e) par un(e) secrétaire
  2. Vous passez un entretien préalable au don afin de déterminer votre aptitude au don
  3. Le prélèvement dure de 7 à 10 minutes et permet de prélever entre 400 et 500 ml de sang
  4. Après votre don, vous restez une vingtaine de minutes dans l'espace détente "la pause A +). Ce moment convivial est l'occasion de vous offrir une collation et de s'assurer de votre bonne récupération après le don.

Avant un don de sang, nous vérifions que vous :

  • Êtes âgé(e) de 18 à 70 ans
  • Pesez au moins 50 kg
  • Êtes muni(e) d'une pièce d'identité avec photo (pour un premier don).
  • Êtes reconnu(e) apte au don
  • ne pas être à jeun

Si vous êtes nouveau donneur ou si votre dernier don date de plus de 2 ans, une mesure de votre hémoglobine est effectuée. Si votre taux est suffisant, vous pouvez donner votre sang.

Avant de vous déplacer, vérifiez que vous ne devez pas attendre un peu, notamment :

  • 1 jour : après un soin dentaire (carie) ou détartrage
  • 7 jours : après la fin d'un traitement par antibiotiques, une extraction dentaire ou une pose de couronne
  • 14 jours : après l'arrêt des symptômes d'un épisodes infectieux
  • 4 mois : après un piercing, un tatouage, un voyage dans un pays où sévit le paludisme (sauf pour le don de plasma), une intervention chirurgicale avec une hospitalisation de plus de 24h
  • 6 mois : après un accouchement

Le délai minimum entre 2 dons de sang est de 8 semaines

  • un homme peut donner 6 fois par an
  • une femme peut donner 4 fois par an

Retrouver toutes les informations et les lieux de collectes sur le site de l’Établissement Français du Sang : https://dondesang.efs.sante.fr/https://dondesang.efs.sante.fr/

Lire l'article "Partagez votre pouvoir, donnez votre sang !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3576 Thu, 12 Apr 2018 10:50:11 +0200 Vaccination, le bouclier contre certaines maladies infectieuses http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3576&cHash=48f84bd0ef5daa487602361fe097b668 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

Certains vaccins deviennent obligatoires dès qu’un risque, pour la santé des populations, surgit. La vaccination obligatoire a permis la disparition de graves épidémies, comme la variole.

Pour une protection collective optimale, la couverture vaccinale (proportion de personnes vaccinées) doit atteindre 95 %. Celle-ci n’est pas suffisante pour les vaccins déjà recommandés, et est à l’origine d’épidémies, de décès ou de handicaps évitables. 

Ainsi, depuis le 1er janvier 2018, les vaccinations obligatoires, chez l’enfant de moins de 2 ans, sont portées au nombre de 11 (au lieu de 3).

Mais les vaccinations ne concernent pas uniquement les enfants. Elles nous concernent tous : adolescents, adultes et séniors.

On se vaccine pour soi-même, mais aussi pour protéger ses parents, ses enfants, ses proches, ses collègues et les autres membres de la collectivité qui ne peuvent pas être vaccinés, parce que malades ou trop petits.

Être vacciné, tenir à jour son carnet de santé ou de vaccination (en consultant le calendrier des vaccinations), c’est participer à la lutte contre les infections en France et dans le monde.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site : www.vaccination-info-service.fr

Source : Brochure « Comprendre la vaccination. Enfants, adolescents, adultes », INPES/Santé Publique France, 2018

Lire l'article "Vaccination, le bouclier contre certaines maladies infectieuses" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

Certains vaccins deviennent obligatoires dès qu’un risque, pour la santé des populations, surgit. La vaccination obligatoire a permis la disparition de graves épidémies, comme la variole.

Pour une protection collective optimale, la couverture vaccinale (proportion de personnes vaccinées) doit atteindre 95 %. Celle-ci n’est pas suffisante pour les vaccins déjà recommandés, et est à l’origine d’épidémies, de décès ou de handicaps évitables. 

Ainsi, depuis le 1er janvier 2018, les vaccinations obligatoires, chez l’enfant de moins de 2 ans, sont portées au nombre de 11 (au lieu de 3).

Mais les vaccinations ne concernent pas uniquement les enfants. Elles nous concernent tous : adolescents, adultes et séniors.

On se vaccine pour soi-même, mais aussi pour protéger ses parents, ses enfants, ses proches, ses collègues et les autres membres de la collectivité qui ne peuvent pas être vaccinés, parce que malades ou trop petits.

Être vacciné, tenir à jour son carnet de santé ou de vaccination (en consultant le calendrier des vaccinations), c’est participer à la lutte contre les infections en France et dans le monde.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site : www.vaccination-info-service.fr

Source : Brochure « Comprendre la vaccination. Enfants, adolescents, adultes », INPES/Santé Publique France, 2018

Lire l'article "Vaccination, le bouclier contre certaines maladies infectieuses" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3516 Thu, 29 Mar 2018 00:00:00 +0200 Mobilisation autour de notre hôpital http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3516&cHash=1e6e2ffc72fe1ab6c81f8d6c5596e214 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

Le déficit cumulé de 8 millions € de notre Centre Hospitalier pourrait mettre en péril sa survie et l’avenir de ses 1600 salariés. L’Agence Régionale de Santé (A.R.S.) a donc prescrit un plan de retour à l’équilibre (P.R.E.) qui l’oblige à réduire ses dépenses.

Pour que ce plan de restructuration soit le moins brutal possible, Alain Crémont a demandé à l’A.R.S. des garanties : aucune suppressiond’emplois en CDI, les agents dont les postes en CDD ne pourront pas être renouvelés seront prioritaires en cas de nouvelles embauches au sein du groupement et pourront compter sur des aides et un accompagnement personnalisé.

Il a aussi sollicité une subvention pour réaliser les investissements nécessaires à notre hôpital et ainsi mettre en oeuvre le projet de développement du service de radiothérapie. 500 000€ ont déjà été accordés par l'A.R.S. A la différence d’autres hôpitaux en difficultés, aucune spécialité médicale ne sera abandonnée à Soissons. 

C’est cette diversité qui permettra d’y maintenir une offre de soins complète et de qualité. 

L'Hôpital de Soissons sait aussi compter sur des partenariats qui font sa force comme avec l'Institut de Cancérologie Godinot et le C.H.U. de Reims ou encore dans le groupement formé avec l’hôpital de Château-Thierry. 

Afin d’attirer de nouveaux médecins sur notre territoire, Alain Crémont et Jacques Krabal oeuvrent activement pour un rattachement à la faculté de médecine de Reims plutôt qu'à celle d’Amiens.

UN DÉFICIT DE 8 MILLIONS € ?

Il n’est pas le fruit d’une mauvaise gestion du Centre Hospitalier de Soissons mais bien du mode de financement national des hôpitaux. En effet, les fonds versés par l’Assurance Maladie ne semblent pas refléter une juste évaluation de l’activité hospitalière et mettent en danger de nombreux Centres Hospitaliers partout en France.

Parole d'élu

J'ai entendu les inquiétudes légitimes exprimées par les représentants syndicaux et les agents. Notre hôpital est un facteur d’attractivité évident pour le Grand Soissons, c’est pourquoi je me battrai pour qu’il puisse continuer à se moderniser. 

Je veux aussi les rassurer : la qualité de la prise en charge des patients et des soins qui leur sont prodigués reste au coeur de nos préoccupations, et ce bien avant la comptabilité ! Nous veillerons aussi à ce que chaque agent puisse continuer à travailler dans les meilleures conditions. 

Je l’ai constaté personnellement : il y a des compétences extraordinaires au sein de notre hôpital et les agents font preuve d’un dévouement remarquable. 

Comptez sur moi, je ne les laisserai pas tomber !

Alain CRÉMONT,  Maire de Soissons

Lire l'article "Mobilisation autour de notre hôpital" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

Le déficit cumulé de 8 millions € de notre Centre Hospitalier pourrait mettre en péril sa survie et l’avenir de ses 1600 salariés. L’Agence Régionale de Santé (A.R.S.) a donc prescrit un plan de retour à l’équilibre (P.R.E.) qui l’oblige à réduire ses dépenses.

Pour que ce plan de restructuration soit le moins brutal possible, Alain Crémont a demandé à l’A.R.S. des garanties : aucune suppressiond’emplois en CDI, les agents dont les postes en CDD ne pourront pas être renouvelés seront prioritaires en cas de nouvelles embauches au sein du groupement et pourront compter sur des aides et un accompagnement personnalisé.

Il a aussi sollicité une subvention pour réaliser les investissements nécessaires à notre hôpital et ainsi mettre en oeuvre le projet de développement du service de radiothérapie. 500 000€ ont déjà été accordés par l'A.R.S. A la différence d’autres hôpitaux en difficultés, aucune spécialité médicale ne sera abandonnée à Soissons. 

C’est cette diversité qui permettra d’y maintenir une offre de soins complète et de qualité. 

L'Hôpital de Soissons sait aussi compter sur des partenariats qui font sa force comme avec l'Institut de Cancérologie Godinot et le C.H.U. de Reims ou encore dans le groupement formé avec l’hôpital de Château-Thierry. 

Afin d’attirer de nouveaux médecins sur notre territoire, Alain Crémont et Jacques Krabal oeuvrent activement pour un rattachement à la faculté de médecine de Reims plutôt qu'à celle d’Amiens.

UN DÉFICIT DE 8 MILLIONS € ?

Il n’est pas le fruit d’une mauvaise gestion du Centre Hospitalier de Soissons mais bien du mode de financement national des hôpitaux. En effet, les fonds versés par l’Assurance Maladie ne semblent pas refléter une juste évaluation de l’activité hospitalière et mettent en danger de nombreux Centres Hospitaliers partout en France.

Parole d'élu

J'ai entendu les inquiétudes légitimes exprimées par les représentants syndicaux et les agents. Notre hôpital est un facteur d’attractivité évident pour le Grand Soissons, c’est pourquoi je me battrai pour qu’il puisse continuer à se moderniser. 

Je veux aussi les rassurer : la qualité de la prise en charge des patients et des soins qui leur sont prodigués reste au coeur de nos préoccupations, et ce bien avant la comptabilité ! Nous veillerons aussi à ce que chaque agent puisse continuer à travailler dans les meilleures conditions. 

Je l’ai constaté personnellement : il y a des compétences extraordinaires au sein de notre hôpital et les agents font preuve d’un dévouement remarquable. 

Comptez sur moi, je ne les laisserai pas tomber !

Alain CRÉMONT,  Maire de Soissons

Lire l'article "Mobilisation autour de notre hôpital" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3484 Tue, 13 Mar 2018 14:08:46 +0100 Mars Bleu, le mois de lutte contre le cancer colo-rectal http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3484&cHash=afb928f3887cd686b3ef3fd466a7c06c SENIORS| SANTÉ Catégories : SENIORS, SANTÉ

Le cancer colorectal se développe lentement, à l’intérieur du côlon ou du rectum, à partir de petites lésions appelées polypes.
Au cours de leur développement certains polypes peuvent se transformer en cancer. Ce cancer évolue, tout d’abord, sans symptôme ni signe perceptible.

CHIFFRES CLÉS

  • 2e cancer le plus meurtrier
  • 45 000 nouveau cas diagnostiqués par an
  • 47% de femmes - 53% d'hommes
  • 18 000 décès par an
  • 1 personne sur 30 touchée par le cancer colorectal au cours de sa vie

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

Pour qui ?

Les femmes et les hommes de 50 à 74 ans, sans antécédents personnels ou familiaux de maladies touchant le côlon ou le rectum et sans symptômes.

95 % des cancers colorectaux se développent après 50 ans.

Pourquoi ?

Détecté à temps, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10.

Un polype peut aussi être repéré avant qu’il ne se transforme en cancer.

Des traitements moins lourds et des potentielles séquelles moins importantes.

  • 90% de chances de survie lorsque le cancer est limité à la surface interne du côlon et du rectum.
  • 70% de chances de survie lorsque le cancer a atteint les ganglions proches de la tumeur.
  • 13% de chances de survie lorsque le cancer s’est propagé à d’autres organes.

Le dépistage permet de réduire la mortalité et, par la détection des lésions cancéreuses, le nombre de cancers colorectaux.

Quand ?

Tous les 2 ans de 50 à 74 ans.

Comment ?

Après analyse de votre situation : 

  1. Votre médecin vous remet le test
  2. Faites le rapidement chez vous
  3. Envoyez le au laboratoire qui vous transmettra les résultats
  • 95.5% de tests négatifs= un test à refaire dans 2 ans
  • 4.5% de tests positifs = cela ne signifie pas que vous avez un cancer, mais que du sang a été détecté dans les selles. Une coloscopie permettra d’en identifier l’origine.

FACTEURS DE RISQUE ET SYMPTÔMES

> FACTEURS DE RISQUE

  • L’âge: 95 % des cancers colorectaux apparaissent après 50 ans.

Les antécédents personnels ou familiaux de maladies touchant le côlon ou le rectum.

Les habitudes de vie : 

  • une alimentation trop calorique
  • une consommation importante de viande rouge
  • une alimentation riche en graisses animales
  • la consommation d'alcool
  • la consommation de tabac
  • l’inactivité physique et le surpoids

> SYMPTÔMES À SURVEILLER

  • Douleurs abdominales ou troubles digestifs inhabituels et persistants.
  • Présence de sang dans les selles.

Ces symptômes ne signifient pas qu’il y a un cancer mais nécessitent de consulter votre médecin pour en identifier l’origine.

LES TRAITEMENTS DU CANCER COLORECTAL

La chirurgie est le traitement principal du cancer colorectal. La partie atteinte par la tumeur et les ganglions correspondant sont enlevés. 

En fonction de la localisation et de l’étendue de la tumeur :

  • une partie plus ou moins grande du côlon ou du rectum est retirée ;
  • une chimiothérapie et/ou une radiothérapie peuvent compléter la chirurgie.

Plus le cancer est détecté à un stade précoce, moins les traitements et les potentielles séquelles seront lourds.

Télécharger le document sur le cancer colorectal

Lire l'article "Mars Bleu, le mois de lutte contre le cancer colo-rectal" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégories : SENIORS, SANTÉ

Le cancer colorectal se développe lentement, à l’intérieur du côlon ou du rectum, à partir de petites lésions appelées polypes.
Au cours de leur développement certains polypes peuvent se transformer en cancer. Ce cancer évolue, tout d’abord, sans symptôme ni signe perceptible.

CHIFFRES CLÉS

  • 2e cancer le plus meurtrier
  • 45 000 nouveau cas diagnostiqués par an
  • 47% de femmes - 53% d'hommes
  • 18 000 décès par an
  • 1 personne sur 30 touchée par le cancer colorectal au cours de sa vie

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

Pour qui ?

Les femmes et les hommes de 50 à 74 ans, sans antécédents personnels ou familiaux de maladies touchant le côlon ou le rectum et sans symptômes.

95 % des cancers colorectaux se développent après 50 ans.

Pourquoi ?

Détecté à temps, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10.

Un polype peut aussi être repéré avant qu’il ne se transforme en cancer.

Des traitements moins lourds et des potentielles séquelles moins importantes.

  • 90% de chances de survie lorsque le cancer est limité à la surface interne du côlon et du rectum.
  • 70% de chances de survie lorsque le cancer a atteint les ganglions proches de la tumeur.
  • 13% de chances de survie lorsque le cancer s’est propagé à d’autres organes.

Le dépistage permet de réduire la mortalité et, par la détection des lésions cancéreuses, le nombre de cancers colorectaux.

Quand ?

Tous les 2 ans de 50 à 74 ans.

Comment ?

Après analyse de votre situation : 

  1. Votre médecin vous remet le test
  2. Faites le rapidement chez vous
  3. Envoyez le au laboratoire qui vous transmettra les résultats
  • 95.5% de tests négatifs= un test à refaire dans 2 ans
  • 4.5% de tests positifs = cela ne signifie pas que vous avez un cancer, mais que du sang a été détecté dans les selles. Une coloscopie permettra d’en identifier l’origine.

FACTEURS DE RISQUE ET SYMPTÔMES

> FACTEURS DE RISQUE

  • L’âge: 95 % des cancers colorectaux apparaissent après 50 ans.

Les antécédents personnels ou familiaux de maladies touchant le côlon ou le rectum.

Les habitudes de vie : 

  • une alimentation trop calorique
  • une consommation importante de viande rouge
  • une alimentation riche en graisses animales
  • la consommation d'alcool
  • la consommation de tabac
  • l’inactivité physique et le surpoids

> SYMPTÔMES À SURVEILLER

  • Douleurs abdominales ou troubles digestifs inhabituels et persistants.
  • Présence de sang dans les selles.

Ces symptômes ne signifient pas qu’il y a un cancer mais nécessitent de consulter votre médecin pour en identifier l’origine.

LES TRAITEMENTS DU CANCER COLORECTAL

La chirurgie est le traitement principal du cancer colorectal. La partie atteinte par la tumeur et les ganglions correspondant sont enlevés. 

En fonction de la localisation et de l’étendue de la tumeur :

  • une partie plus ou moins grande du côlon ou du rectum est retirée ;
  • une chimiothérapie et/ou une radiothérapie peuvent compléter la chirurgie.

Plus le cancer est détecté à un stade précoce, moins les traitements et les potentielles séquelles seront lourds.

Télécharger le document sur le cancer colorectal

Lire l'article "Mars Bleu, le mois de lutte contre le cancer colo-rectal" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3419 Tue, 20 Feb 2018 15:17:29 +0100 Ensemble, gardons le contrôle sur le bon usage des écrans ! http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3419&cHash=2459ff0b76217b0b33bf255b91898e91 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

La pratique excessive des écrans devient un enjeu de société et de santé. Entre les discours alarmistes et les attitudes de déni, il devient difficile de démêler le vrai du faux et de savoir quels sont les dangers réels liés à un usage excessif des écrans.

En tant qu’acteur clé dans le secteur de la prévention depuis plus de 20 ans, l’Institut d’Education Médicale et de Prévention (IEMP) a conçu cette campagne pour fournir des repères et une information scientifiquement fondée à tous ceux qui s’inquiètent du rôle croissant des écrans dans la vie quotidienne et ne savent pas vers qui se tourner pour faire face à ce nouveau risque.

L’enjeu n’est bien sûr pas de se passer des écrans qui constituent des  facilitateurs indispensables au quotidien, mais bien d’apprendre à s’en servir pour le meilleur… tout en évitant le pire.

« L’Observatoire sur le bon usage des écrans », un groupe pluridisciplinaire d’experts associés à la campagne

 

L’IEMP a mis en place un Observatoire constitué d’experts issus de différents horizons (ophtalmologue, psychiatre, addictologue, chercheur en neuroscience…).

Leur rôle est de mettre en perspective le sujet de l’usage des écrans à la lumière de leur expertise, de valider au plan scientifique les messages diffusés dans le cadre de la campagne, mais aussi à terme de superviser des études qui seront réalisées afin de mieux comprendre le rapport que les Français entretiennent avec les écrans.

Vous souhaitez en savoir plus sur le bon usage des écrans ?
Consultez la page dédiée

Lire l'article "Ensemble, gardons le contrôle sur le bon usage des écrans !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

La pratique excessive des écrans devient un enjeu de société et de santé. Entre les discours alarmistes et les attitudes de déni, il devient difficile de démêler le vrai du faux et de savoir quels sont les dangers réels liés à un usage excessif des écrans.

En tant qu’acteur clé dans le secteur de la prévention depuis plus de 20 ans, l’Institut d’Education Médicale et de Prévention (IEMP) a conçu cette campagne pour fournir des repères et une information scientifiquement fondée à tous ceux qui s’inquiètent du rôle croissant des écrans dans la vie quotidienne et ne savent pas vers qui se tourner pour faire face à ce nouveau risque.

L’enjeu n’est bien sûr pas de se passer des écrans qui constituent des  facilitateurs indispensables au quotidien, mais bien d’apprendre à s’en servir pour le meilleur… tout en évitant le pire.

« L’Observatoire sur le bon usage des écrans », un groupe pluridisciplinaire d’experts associés à la campagne

 

L’IEMP a mis en place un Observatoire constitué d’experts issus de différents horizons (ophtalmologue, psychiatre, addictologue, chercheur en neuroscience…).

Leur rôle est de mettre en perspective le sujet de l’usage des écrans à la lumière de leur expertise, de valider au plan scientifique les messages diffusés dans le cadre de la campagne, mais aussi à terme de superviser des études qui seront réalisées afin de mieux comprendre le rapport que les Français entretiennent avec les écrans.

Vous souhaitez en savoir plus sur le bon usage des écrans ?
Consultez la page dédiée

Lire l'article "Ensemble, gardons le contrôle sur le bon usage des écrans !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3239 Thu, 14 Dec 2017 17:22:59 +0100 Courlancy Santé investit pour la santé à Soissons http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3239&cHash=e64794f107ddca4a2fdbdf7072bf0c17 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

MODERNISATION > 1ère phase de la refonte de la Clinique St Christophe

Après 1 an de travaux, le nouveau bloc opératoire de la Clinique St Christophe est opérationnel.

L'ancien bloc opératoire de 5 salles dont disposait la Clinique depuis sa construction n’était plus adapté aux exigences actuelles. En réponse, le groupe Courlancy Santé a souhaité en construire un nouveau de 555 m2, ainsi que 140 m2 affectés dans une extension construite sur pilotis au premier étage, le long de la rue de la Victoire.

L’ensemble du bloc répond aux exigences techniques et sanitaires les plus performantes. D’autres actions de modernisation de l’établissement sont engagées en parallèle avec la réfection de la cuisine, la mise aux normes handicap ou encore la réfection de l’ensemble des chambres.

Lire l'article "Courlancy Santé investit pour la santé à Soissons" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

MODERNISATION > 1ère phase de la refonte de la Clinique St Christophe

Après 1 an de travaux, le nouveau bloc opératoire de la Clinique St Christophe est opérationnel.

L'ancien bloc opératoire de 5 salles dont disposait la Clinique depuis sa construction n’était plus adapté aux exigences actuelles. En réponse, le groupe Courlancy Santé a souhaité en construire un nouveau de 555 m2, ainsi que 140 m2 affectés dans une extension construite sur pilotis au premier étage, le long de la rue de la Victoire.

L’ensemble du bloc répond aux exigences techniques et sanitaires les plus performantes. D’autres actions de modernisation de l’établissement sont engagées en parallèle avec la réfection de la cuisine, la mise aux normes handicap ou encore la réfection de l’ensemble des chambres.

Lire l'article "Courlancy Santé investit pour la santé à Soissons" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3237 Thu, 14 Dec 2017 16:19:02 +0100 Le Centre Hospitalier s’équipe d’une nouvelle IRM http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3237&cHash=b7d5b8b1b70cb7381422e79ef7521c32 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

EQUIPEMENT > Un investissement au service de la santé des Soissonnais

L'hôpital bénéficie déjà d’une IRM,qui, fonctionnant 6 jours par semaine et 12h par jour est pourtant saturé.

Cet équipement se révèle en effet être une innovation médicale majeure qui est devenue indispensable à toutes les étapes du parcours de soins.

Le 9 novembre, le Centre Hospitalier de Soissons a inauguré la mise en service d’une deuxième IRM d’une puissance de 3 Teslas, la première de l’Aisne . Une très bonne nouvelle pour les patients et les Soissonnais car cet équipement va contribuer directement et significativement à l’amélioration de l’offre de soins proposée à la population du territoire. Les délais de rendez vous seront ainsi fortement réduits et l’accès sera rendu possible 24h/24 et 7j/7 en cas d’urgence.

L’offre de santé au bénéfice des Soissonnais continue d’être confortée sur le Site du Centre Hospitalier de Soissons, améliorant ainsi la qualité de vie et l’attractivité de tout notre territoire.

Lire l'article "Le Centre Hospitalier s’équipe d’une nouvelle IRM" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

EQUIPEMENT > Un investissement au service de la santé des Soissonnais

L'hôpital bénéficie déjà d’une IRM,qui, fonctionnant 6 jours par semaine et 12h par jour est pourtant saturé.

Cet équipement se révèle en effet être une innovation médicale majeure qui est devenue indispensable à toutes les étapes du parcours de soins.

Le 9 novembre, le Centre Hospitalier de Soissons a inauguré la mise en service d’une deuxième IRM d’une puissance de 3 Teslas, la première de l’Aisne . Une très bonne nouvelle pour les patients et les Soissonnais car cet équipement va contribuer directement et significativement à l’amélioration de l’offre de soins proposée à la population du territoire. Les délais de rendez vous seront ainsi fortement réduits et l’accès sera rendu possible 24h/24 et 7j/7 en cas d’urgence.

L’offre de santé au bénéfice des Soissonnais continue d’être confortée sur le Site du Centre Hospitalier de Soissons, améliorant ainsi la qualité de vie et l’attractivité de tout notre territoire.

Lire l'article "Le Centre Hospitalier s’équipe d’une nouvelle IRM" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3210 Thu, 30 Nov 2017 14:49:08 +0100 #TuMaimesTumeRespectes, première campagne de prévention des violences sexistes et sexuelles dans les relations amoureuses des 15-18 ans ! http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3210&cHash=a470efd8548810d3a239c5375d86e838 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

Lancée le 13 novembre 2017 - dans le cadre du forum régional «Santé Jeunes» de la Région Île-de-France - au sein d'un hémicycle rempli de lycéens et lycéennes francilien-ne-s pour l'occasion, elle a été conçue spécifiquement pour sensibiliser ce public adolescent, particulièrement hors radar des dispositifs d'aide aux victimes.
http://www.tumaimestumerespectes.com/

Pour prévenir les différentes situations de violences que vivent principalement les jeunes femmes (contrôle de leur apparence physique, de leurs fréquentations, dévalorisation systématique, non-respect du consentement dans les relations sexuelles), nous avons souhaité informer les jeunes des dispositifs d'écoute et de conseils existants et les inciter à refuser la banalisation de ces violences.

Centre Hubertine Auclert

Pour avoir plus d'informations > #TuMaimesTumeRespectes

 

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/yMeqookNNos" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/X5ryBO0p300" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/E40oPufviQ8" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/kLdiiCAZG5E" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe>

Lire l'article "#TuMaimesTumeRespectes, première campagne de prévention des violences sexistes et sexuelles dans les relations amoureuses des 15-18 ans !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

Lancée le 13 novembre 2017 - dans le cadre du forum régional «Santé Jeunes» de la Région Île-de-France - au sein d'un hémicycle rempli de lycéens et lycéennes francilien-ne-s pour l'occasion, elle a été conçue spécifiquement pour sensibiliser ce public adolescent, particulièrement hors radar des dispositifs d'aide aux victimes.
http://www.tumaimestumerespectes.com/

Pour prévenir les différentes situations de violences que vivent principalement les jeunes femmes (contrôle de leur apparence physique, de leurs fréquentations, dévalorisation systématique, non-respect du consentement dans les relations sexuelles), nous avons souhaité informer les jeunes des dispositifs d'écoute et de conseils existants et les inciter à refuser la banalisation de ces violences.

Centre Hubertine Auclert

Pour avoir plus d'informations > #TuMaimesTumeRespectes

 

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/yMeqookNNos" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/X5ryBO0p300" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/E40oPufviQ8" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/kLdiiCAZG5E" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe>

Lire l'article "#TuMaimesTumeRespectes, première campagne de prévention des violences sexistes et sexuelles dans les relations amoureuses des 15-18 ans !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3183 Mon, 27 Nov 2017 16:12:03 +0100 46% des soissonnais dorment suffisamment. Et vous ? http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3183&cHash=e85c69def4a65ff6bebf793a791aa985 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

La nuit porte sommeil …
Gros dormeur, petit dormeur, « lève-tôt », « couche-tard », chacun a son propre rythme de sommeil avec ses horaires et ses habitudes.
Mais nous devons tous composer avec différentes obligations (famille, travail, …), et adapter notre sommeil pour organiser nos vies.

Gros dormeur, petit dormeur, « lève-tôt », « couche-tard », chacun a son propre rythme de sommeil avec ses horaires et ses habitudes. Mais nous devons tous composer avec différentes obligations (famille, travail, …), et adapter notre sommeil pour organiser nos vies. Il est utile d’être à l’écoute de soi, de savoir si l’on est en forme et, le cas échéant, de ne pas malmener son sommeil.

Le sommeil est constructif. Le corps récupère, « recharge ses batteries », et se régénère. Dormir aide à grandir (surtout pour les enfants), à mémoriser ce qu’on apprend et à développer le cerveau. 

Quelques petits conseils pour préserver son sommeil…

  • Maintenez des horaires de sommeil les plus réguliers possibles, en particulier pour le lever.
  • Aménagez votre réveil pour être plus en forme : douche, petit déjeuner, lumière …
  • Soyez attentif aux signes du sommeil : bâillement, paupières lourdes, yeux qui piquent … Dans ce cas, il est l’heure de se mettre au repos : allez au lit !
  • Mangez léger le soir et sans alcool
  • Créez un environnement calme et apaisant : pièce aérée chaque jour, température autour de 18-20 °C, bonne literie … 

À chacun ses petits rituels du soir : tisane, lait tiède, lecture, relaxation … en répétant ces mêmes gestes, vous vous conditionnez au sommeil, et cela permet de raccourcir la durée d’endormissement.  

N’oubliez pas : le sommeil, c’est aussi la santé !

Sources :

Brochure « Dormir, c’est vivre aussi » - INPES/Santé Publique France

Brochure « Bien dormir, mieux vivre » - INPES/Santé Publique France 

Lire l'article "46% des soissonnais dorment suffisamment. Et vous ?" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

La nuit porte sommeil …
Gros dormeur, petit dormeur, « lève-tôt », « couche-tard », chacun a son propre rythme de sommeil avec ses horaires et ses habitudes.
Mais nous devons tous composer avec différentes obligations (famille, travail, …), et adapter notre sommeil pour organiser nos vies.

Gros dormeur, petit dormeur, « lève-tôt », « couche-tard », chacun a son propre rythme de sommeil avec ses horaires et ses habitudes. Mais nous devons tous composer avec différentes obligations (famille, travail, …), et adapter notre sommeil pour organiser nos vies. Il est utile d’être à l’écoute de soi, de savoir si l’on est en forme et, le cas échéant, de ne pas malmener son sommeil.

Le sommeil est constructif. Le corps récupère, « recharge ses batteries », et se régénère. Dormir aide à grandir (surtout pour les enfants), à mémoriser ce qu’on apprend et à développer le cerveau. 

Quelques petits conseils pour préserver son sommeil…

  • Maintenez des horaires de sommeil les plus réguliers possibles, en particulier pour le lever.
  • Aménagez votre réveil pour être plus en forme : douche, petit déjeuner, lumière …
  • Soyez attentif aux signes du sommeil : bâillement, paupières lourdes, yeux qui piquent … Dans ce cas, il est l’heure de se mettre au repos : allez au lit !
  • Mangez léger le soir et sans alcool
  • Créez un environnement calme et apaisant : pièce aérée chaque jour, température autour de 18-20 °C, bonne literie … 

À chacun ses petits rituels du soir : tisane, lait tiède, lecture, relaxation … en répétant ces mêmes gestes, vous vous conditionnez au sommeil, et cela permet de raccourcir la durée d’endormissement.  

N’oubliez pas : le sommeil, c’est aussi la santé !

Sources :

Brochure « Dormir, c’est vivre aussi » - INPES/Santé Publique France

Brochure « Bien dormir, mieux vivre » - INPES/Santé Publique France 

Lire l'article "46% des soissonnais dorment suffisamment. Et vous ?" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3070 Thu, 19 Oct 2017 16:25:16 +0200 Octobre Rose : Remise de chèque au Centre Hospitalier http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3070&cHash=b00ba0271a643de7fd144c1c3d5033a8 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

En mai, la Claud'Aisne a récolté des fonds lors de sa 3ème édition au profit de la Ligue contre le cancer du sein. Des centaines de soissonnaises se sont mobilisées pour combattre cette maladie. C'est aujourd'hui que le service oncologie du Centre Hospitalier de Soissons a reçu le chèque dans le cadre d'Octobre Rose. #CancerDuSein

Grâce aux fonds collectés (1 600€), le service oncologie a pu investir dans du matériel médical. 

Aujourd'hui le cancer du sein concerne 1 femme sur 8 !

Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Grâce au dépistage précoce, la moitié des cancers du sein sont décelés alors qu'ils mesurent moins de 2 cm !

Ce niveau de détection permet d'atteindre de très hauts taux de guérison tout en réduisant considérablement l'agressivité des traitements appliqués. Il est donc important de vous informer sur le cancer du sein car cela peut vous sauver la vie.

La prévention du cancer du sein par l'auto-palpation

La Claud'Aisne - Céline BOSC nous en parle !

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/Bm-toOBf-V0" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

 

Pour participer à la prochaine Claud'Aisne 

Suivre l'actualité de la Claud'Aisne sur Facebook

Lire l'article "Octobre Rose : Remise de chèque au Centre Hospitalier" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

En mai, la Claud'Aisne a récolté des fonds lors de sa 3ème édition au profit de la Ligue contre le cancer du sein. Des centaines de soissonnaises se sont mobilisées pour combattre cette maladie. C'est aujourd'hui que le service oncologie du Centre Hospitalier de Soissons a reçu le chèque dans le cadre d'Octobre Rose. #CancerDuSein

Grâce aux fonds collectés (1 600€), le service oncologie a pu investir dans du matériel médical. 

Aujourd'hui le cancer du sein concerne 1 femme sur 8 !

Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Grâce au dépistage précoce, la moitié des cancers du sein sont décelés alors qu'ils mesurent moins de 2 cm !

Ce niveau de détection permet d'atteindre de très hauts taux de guérison tout en réduisant considérablement l'agressivité des traitements appliqués. Il est donc important de vous informer sur le cancer du sein car cela peut vous sauver la vie.

La prévention du cancer du sein par l'auto-palpation

La Claud'Aisne - Céline BOSC nous en parle !

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/Bm-toOBf-V0" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

 

Pour participer à la prochaine Claud'Aisne 

Suivre l'actualité de la Claud'Aisne sur Facebook

Lire l'article "Octobre Rose : Remise de chèque au Centre Hospitalier" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3065 Mon, 16 Oct 2017 11:11:49 +0200 La dictée d'ELA à l'école du Centre http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3065&cHash=40d9f99177022c4d1c9b19553b638994 SANTÉ| ENFANCE Catégories : SANTÉ, ENFANCE

La Dictée d’ELA marque le lancement officiel de la campagne « Mets tes baskets et bats la maladie ». Loin d’être une dictée ordinaire, elle permet d’instaurer un moment d’échanges avec les jeunes sur les valeurs qui sont chères à ELA, telles que le respect, la solidarité et le handicap.

Lundi 16 octobre 2017, partout en France, des centaines de milliers d'élèves de tous niveaux et leurs enseignants ont participé à la dictée d'ELA sur un texte inédit, rédigé cette année par Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016 pour son deuxième roman " Chanson Douce ".

Les classes de CM2 de Mmes Moriaux et Quaillet de l'Ecole du Centre et la classe de CM2 de Wally Bruyer de l'Ecole Saint Crépin, se sont inscrites à l'action organisée par l'association ELA. Cette association a pour objectifs d'aider et soutenir les familles concernées par une leucodystrophie, de stimuler le développement de la recherche et de sensibiliser l'opinion publique.

L'Ecole primaire d'application du Centre accueille des élèves avec des origines sociales et culturelles diverses. Elle accueille également une dizaine d'élèves en situation de handicap. Les enseignantes ont souhaité élargir la réflexion des élèves autour des différences, de la tolérance, de la solidarité et de la coopération et ont donc inscrit leurs classes à cette action soutenue par le ministère de l'Education Nationale.

Au cours de la matinée les élèves ont pu échanger avec la championne judoka locale Jamila Ben Salah qui leur a aussi présenté l'association ELA. Marie-Françoise Parisot, adjointe au maire chargée de l'éducation est ensuite intervenue pour leur lire la dictée. En novembre les élèves des 3 classes courront dans les jardins de Saint Jean des Vignes pour faire écho à " mets tes baskets et bats la maladie ".

 

 

Lire l'article "La dictée d'ELA à l'école du Centre" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégories : SANTÉ, ENFANCE

La Dictée d’ELA marque le lancement officiel de la campagne « Mets tes baskets et bats la maladie ». Loin d’être une dictée ordinaire, elle permet d’instaurer un moment d’échanges avec les jeunes sur les valeurs qui sont chères à ELA, telles que le respect, la solidarité et le handicap.

Lundi 16 octobre 2017, partout en France, des centaines de milliers d'élèves de tous niveaux et leurs enseignants ont participé à la dictée d'ELA sur un texte inédit, rédigé cette année par Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016 pour son deuxième roman " Chanson Douce ".

Les classes de CM2 de Mmes Moriaux et Quaillet de l'Ecole du Centre et la classe de CM2 de Wally Bruyer de l'Ecole Saint Crépin, se sont inscrites à l'action organisée par l'association ELA. Cette association a pour objectifs d'aider et soutenir les familles concernées par une leucodystrophie, de stimuler le développement de la recherche et de sensibiliser l'opinion publique.

L'Ecole primaire d'application du Centre accueille des élèves avec des origines sociales et culturelles diverses. Elle accueille également une dizaine d'élèves en situation de handicap. Les enseignantes ont souhaité élargir la réflexion des élèves autour des différences, de la tolérance, de la solidarité et de la coopération et ont donc inscrit leurs classes à cette action soutenue par le ministère de l'Education Nationale.

Au cours de la matinée les élèves ont pu échanger avec la championne judoka locale Jamila Ben Salah qui leur a aussi présenté l'association ELA. Marie-Françoise Parisot, adjointe au maire chargée de l'éducation est ensuite intervenue pour leur lire la dictée. En novembre les élèves des 3 classes courront dans les jardins de Saint Jean des Vignes pour faire écho à " mets tes baskets et bats la maladie ".

 

 

Lire l'article "La dictée d'ELA à l'école du Centre" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3019 Tue, 03 Oct 2017 17:26:57 +0200 Au nom des seins, faites vous dépister http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3019&cHash=c52933589899064430c8e55a2acb3e4e SANTÉ Catégorie : SANTÉ

Ces mots comme un lien d’amour …« Prend soin de toi » c’est le thème qu’a choisi la Ville de Soissons pour cette édition d’octobre rose.

Vous pouvez écrire à une femme qui vous est précieuse afin de l’inciter à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Des cartes postales (gratuites) sont disponibles à l’accueil de la Mairie et dans les centres sociaux, ainsi que des boîtes pour les déposer.

La Ville enverra vos cartes postales à partir du 31 octobre. Campagne de communication dans toute la ville

Illumination de la Mairie en Rose, tous les samedis de 20h à 21h, du 07 au 28 octobre 2017

Rencontre-discussion le Jeudi 09 novembre 2017, sur le thème "Féminité et cancer", de 9h30 à 11h30 au centre social St Crépin.  Mme Marie-Brigitte LEROUX, sexologue répondra à vos questions.

 

 

Lire l'article "Au nom des seins, faites vous dépister" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

Ces mots comme un lien d’amour …« Prend soin de toi » c’est le thème qu’a choisi la Ville de Soissons pour cette édition d’octobre rose.

Vous pouvez écrire à une femme qui vous est précieuse afin de l’inciter à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Des cartes postales (gratuites) sont disponibles à l’accueil de la Mairie et dans les centres sociaux, ainsi que des boîtes pour les déposer.

La Ville enverra vos cartes postales à partir du 31 octobre. Campagne de communication dans toute la ville

Illumination de la Mairie en Rose, tous les samedis de 20h à 21h, du 07 au 28 octobre 2017

Rencontre-discussion le Jeudi 09 novembre 2017, sur le thème "Féminité et cancer", de 9h30 à 11h30 au centre social St Crépin.  Mme Marie-Brigitte LEROUX, sexologue répondra à vos questions.

 

 

Lire l'article "Au nom des seins, faites vous dépister" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-3018 Tue, 03 Oct 2017 15:50:02 +0200 Pour une bonne qualité de l'air intérieur, suivez nos conseils ! http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=3018&cHash=54a8ec9b47a65d143316445b5ec83542 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

Mme S. PARMENTIER, Directrice du Centre d’Information Jeunesse de Laon et la Maison des préventions de Soissons vous livrent leurs conseils pour une bonne qualité de l'air chez soi.

« Les conseils de la Famille Alairpur »  

La loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie (LAURE) de 1996 définit la pollution atmosphérique comme étant « l'introduction par l'homme, directement ou indirectement, dans l'atmosphère et les espaces clos, de substances ayant des conséquences préjudiciables de nature à mettre en danger la santé humaine, à nuire aux ressources biologiques et aux écosystèmes, à influer sur les changements climatiques, à détériorer les biens matériels, à provoquer des nuisances olfactives excessives »  

Le panneau « Les conseils de la famille ALAIRPUR... pour une maison saine » a été imaginé afin de réfléchir sur les causes de la pollution de l'air intérieur et de donner des conseils pour les éviter.  

Il doit amener le public à comprendre par lui-même l'importance des sources de pollution dans la maison et des solutions qui sont proposées en adoptant les bons gestes.  

Le panneau interactif montre les différentes pièces d'une maison (la cuisine, le salon/séjour, le bureau, la salle de bains, la chambre et le garage). En soulevant des volets, on découvre une autre image illustrant un conseil.  

Ces panneaux peuvent être utilisés au cours d’une animation mais également laissés à disposition du public dans des lieux tels que des salles d’attente de professionnels de la santé (etc),  accompagnés de documentation en libre service.  

En effet, un des objectifs étant d’éviter des causes d’allergies notamment chez les plus jeunes, ce support pédagogique se veut également un moyen pour les parents de partager un jeu avec les enfants tout en découvrant comment vivre dans un environnement sain.

Article rédigé par Mme S. PARMENTIER, Directrice du Centre d’Information Jeunesse Laon

 

Messages de prévention Air Intérieur

  • Pensez à aérer votre logement au moins 10 minutes par jour, tout au long de l’année, hiver comme été
  • Il vaut mieux ne pas fumer à l’intérieur de votre logement, même fenêtres ouvertes.
  • L’utilisation des chauffages d’appoint en continu est déconseillée. De même pour les bougies parfumées d’intérieur. Ils peuvent être dangereux !
  • Il est conseillé de respecter les doses d’utilisation des produits d’entretien, d’hygiène et de bricolage.
  • Une attention particulière doit être portée pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

Comprendre la Pollution de l'air

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/a_mt0XPV_vM" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe>

https://www.youtube.com/watch?v=a_mt0XPV_vM

De l'air dans nos idées reçues : l'air intérieur

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/xRh7e9V8pkc" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe>

https://www.youtube.com/watch?v=xRh7e9V8pkc

 

 

Lire l'article "Pour une bonne qualité de l'air intérieur, suivez nos conseils !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

Mme S. PARMENTIER, Directrice du Centre d’Information Jeunesse de Laon et la Maison des préventions de Soissons vous livrent leurs conseils pour une bonne qualité de l'air chez soi.

« Les conseils de la Famille Alairpur »  

La loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie (LAURE) de 1996 définit la pollution atmosphérique comme étant « l'introduction par l'homme, directement ou indirectement, dans l'atmosphère et les espaces clos, de substances ayant des conséquences préjudiciables de nature à mettre en danger la santé humaine, à nuire aux ressources biologiques et aux écosystèmes, à influer sur les changements climatiques, à détériorer les biens matériels, à provoquer des nuisances olfactives excessives »  

Le panneau « Les conseils de la famille ALAIRPUR... pour une maison saine » a été imaginé afin de réfléchir sur les causes de la pollution de l'air intérieur et de donner des conseils pour les éviter.  

Il doit amener le public à comprendre par lui-même l'importance des sources de pollution dans la maison et des solutions qui sont proposées en adoptant les bons gestes.  

Le panneau interactif montre les différentes pièces d'une maison (la cuisine, le salon/séjour, le bureau, la salle de bains, la chambre et le garage). En soulevant des volets, on découvre une autre image illustrant un conseil.  

Ces panneaux peuvent être utilisés au cours d’une animation mais également laissés à disposition du public dans des lieux tels que des salles d’attente de professionnels de la santé (etc),  accompagnés de documentation en libre service.  

En effet, un des objectifs étant d’éviter des causes d’allergies notamment chez les plus jeunes, ce support pédagogique se veut également un moyen pour les parents de partager un jeu avec les enfants tout en découvrant comment vivre dans un environnement sain.

Article rédigé par Mme S. PARMENTIER, Directrice du Centre d’Information Jeunesse Laon

 

Messages de prévention Air Intérieur

  • Pensez à aérer votre logement au moins 10 minutes par jour, tout au long de l’année, hiver comme été
  • Il vaut mieux ne pas fumer à l’intérieur de votre logement, même fenêtres ouvertes.
  • L’utilisation des chauffages d’appoint en continu est déconseillée. De même pour les bougies parfumées d’intérieur. Ils peuvent être dangereux !
  • Il est conseillé de respecter les doses d’utilisation des produits d’entretien, d’hygiène et de bricolage.
  • Une attention particulière doit être portée pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

Comprendre la Pollution de l'air

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/a_mt0XPV_vM" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe>

https://www.youtube.com/watch?v=a_mt0XPV_vM

De l'air dans nos idées reçues : l'air intérieur

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/xRh7e9V8pkc" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe>

https://www.youtube.com/watch?v=xRh7e9V8pkc

 

 

Lire l'article "Pour une bonne qualité de l'air intérieur, suivez nos conseils !" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-2999 Thu, 28 Sep 2017 10:45:45 +0200 Comment apprendre à sauver des vies ? http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=2999&cHash=f3420a7f1a194b522e40c5e0fab345c6 SANTÉ Catégorie : SANTÉ

La Fédération Nationale des sapeurs pompiers de France lance une plateforme ludo éducative Sauvequiveut.fr
Sauvequiveut.fr est un jeu en ligne conçu par les sapeurs-pompiers de France pour permettre à chacun de tester ses connaissances sur les comportements qui sauvent face aux risques.

Que faire lors d’un incendie ? D’une inondation ? Face à un arrêt cardiaque ? En cas d’hémorragie ? À travers une succession de missions très réalistes, vérifiez si vous avez les bons réflexes en cas de danger. Si ce n’est pas le cas, la plateforme vous donne toute l’info pour les acquérir.

Imaginé sur un mode ludique - des questions sur des situations concrètes du quotidien posées par un sapeur-pompier auxquelles il faut répondre, des niveaux de difficulté à passer, la possibilité de défier ses amis – ce jeu en ligne vous initie aux premiers secours avec efficacité. Sa vocation est de sensibiliser de manière très concrète aux bons gestes à adopter dans des situations très variées. Fidèles à leur mission de prévention, les sapeurs-pompiers de France ont conçu ce jeu pour toucher le plus grand nombre de citoyens, en complément de leurs nombreuses actions dans ce domaine.

L’expérience en ligne Sauvequiveut.fr rappelle la nécessité vitale de connaître les bons réflexes et donne les clés pour peut-être sauver des vies, en vrai. 

Lire l'article "Comment apprendre à sauver des vies ?" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

La Fédération Nationale des sapeurs pompiers de France lance une plateforme ludo éducative Sauvequiveut.fr
Sauvequiveut.fr est un jeu en ligne conçu par les sapeurs-pompiers de France pour permettre à chacun de tester ses connaissances sur les comportements qui sauvent face aux risques.

Que faire lors d’un incendie ? D’une inondation ? Face à un arrêt cardiaque ? En cas d’hémorragie ? À travers une succession de missions très réalistes, vérifiez si vous avez les bons réflexes en cas de danger. Si ce n’est pas le cas, la plateforme vous donne toute l’info pour les acquérir.

Imaginé sur un mode ludique - des questions sur des situations concrètes du quotidien posées par un sapeur-pompier auxquelles il faut répondre, des niveaux de difficulté à passer, la possibilité de défier ses amis – ce jeu en ligne vous initie aux premiers secours avec efficacité. Sa vocation est de sensibiliser de manière très concrète aux bons gestes à adopter dans des situations très variées. Fidèles à leur mission de prévention, les sapeurs-pompiers de France ont conçu ce jeu pour toucher le plus grand nombre de citoyens, en complément de leurs nombreuses actions dans ce domaine.

L’expérience en ligne Sauvequiveut.fr rappelle la nécessité vitale de connaître les bons réflexes et donne les clés pour peut-être sauver des vies, en vrai. 

Lire l'article "Comment apprendre à sauver des vies ?" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-2770 Mon, 19 Jun 2017 11:51:42 +0200 CANICULE, FORTES CHALEURS, ADOPTEZ LES BONS RÉFLEXES http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=2770&cHash=533304018c42a77edf9c84564971a39f SANTÉ Catégorie : SANTÉ

En période de canicule, il y a des risques pour ma santé, quels sont les signaux d’alerte ? quels sont les bons gestes ?
La canicule, c’est quoi ?

En période de canicule,

Il y a des risques pour ma santé, quels sont les signaux d’alerte ? 

 

  • Crampes
  • Fatigue inhabituelle
  • Maux de tête
  • Fièvre > 38°C
  • Vertiges / Nausées
  • Propos incohérents

Si vous voyez quelqu'un victime d’un malaise, appelez le 15.

BON À SAVOIR
À partir de 60 ans ou en situation de handicap, je peux bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Il me suffit de contacter ma mairie ou mon Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

Quels sont les bons gestes ?

 

  • Je mouille mon corps et je me ventile
  • Je mange en quantité suffisante
  • J’évite les efforts physiques
  • Je ne bois pas d’alcool
  • JE BOIS RÉGULIÈREMENT DE L’EAU
  • Je maintiens ma maison au frais : je ferme les volets le jour
  • Je donne et je prends des nouvelles de mes proches

ATTENTION
Je suis particulièrement concerné si je suis enceinte, j’ai un bébé ou je suis une personne âgée.
Si je prends des médicaments : je demande conseil à mon médecin ou à mon pharmacien

La canicule, c’est quoi ?

Il y a danger pour ma santé lorsque :

 

  • Il fait très chaud.
  • La température ne descend pas, ou très peu la nuit.
  • Cela dure 3 jours ou plus.

EN CAS DE MALAISE, APPELEZ LE 15
POUR EN SAVOIR PLUS : 0 800 06 66 66 (appel gratuit)
www.meteo.fr pour consulter la météo et la carte de vigilance
www.social-sante.gouv.fr/canicule • #canicule

Lire l'article "CANICULE, FORTES CHALEURS, ADOPTEZ LES BONS RÉFLEXES" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

En période de canicule, il y a des risques pour ma santé, quels sont les signaux d’alerte ? quels sont les bons gestes ?
La canicule, c’est quoi ?

En période de canicule,

Il y a des risques pour ma santé, quels sont les signaux d’alerte ? 

 

  • Crampes
  • Fatigue inhabituelle
  • Maux de tête
  • Fièvre > 38°C
  • Vertiges / Nausées
  • Propos incohérents

Si vous voyez quelqu'un victime d’un malaise, appelez le 15.

BON À SAVOIR
À partir de 60 ans ou en situation de handicap, je peux bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Il me suffit de contacter ma mairie ou mon Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

Quels sont les bons gestes ?

 

  • Je mouille mon corps et je me ventile
  • Je mange en quantité suffisante
  • J’évite les efforts physiques
  • Je ne bois pas d’alcool
  • JE BOIS RÉGULIÈREMENT DE L’EAU
  • Je maintiens ma maison au frais : je ferme les volets le jour
  • Je donne et je prends des nouvelles de mes proches

ATTENTION
Je suis particulièrement concerné si je suis enceinte, j’ai un bébé ou je suis une personne âgée.
Si je prends des médicaments : je demande conseil à mon médecin ou à mon pharmacien

La canicule, c’est quoi ?

Il y a danger pour ma santé lorsque :

 

  • Il fait très chaud.
  • La température ne descend pas, ou très peu la nuit.
  • Cela dure 3 jours ou plus.

EN CAS DE MALAISE, APPELEZ LE 15
POUR EN SAVOIR PLUS : 0 800 06 66 66 (appel gratuit)
www.meteo.fr pour consulter la météo et la carte de vigilance
www.social-sante.gouv.fr/canicule • #canicule

Lire l'article "CANICULE, FORTES CHALEURS, ADOPTEZ LES BONS RÉFLEXES" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-2521 Fri, 28 Apr 2017 11:40:55 +0200 Vaccinations gratuites à partir de 6 ans http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=2521&cHash=09e34c2738f0503f31955213bf07024a SANTÉ Catégorie : SANTÉ

L'équipe médicale du centre de promotion de la santé de l'Aisne vous accueille le 3ème jeudi de chaque mois au centre social de Presles de 10h à 12h.

Tous les 3ème jeudi de chaque mois, l'équipe médicale du Centre de Promotion de la Santé de l'Aisne vous accueille de 10h à 12h au centre social de Presles, 17 avenue robert shuman à Soissons.

Les prochaines dates :

  • 18 mai
  • 15 juin
  • 20 juillet
  • 21 septembre
  • 19 octobre
  • 16 novembre
  • 21 décembre

Les vaccins sont fournis gratuitement. Pensez à apporter votre carnet de santé ou de vaccinations si vous en possédez un, ainsi que vitre carte vitale et votre attestation.

Les mineurs doivent être accompagnés d'un représentant légal.

Renseignements au 03 23 57 70 40
Des questions sur la vaccination ? Retrouvez toutes les informations sur la page dédiée à la vaccination

Lire l'article "Vaccinations gratuites à partir de 6 ans" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégorie : SANTÉ

L'équipe médicale du centre de promotion de la santé de l'Aisne vous accueille le 3ème jeudi de chaque mois au centre social de Presles de 10h à 12h.

Tous les 3ème jeudi de chaque mois, l'équipe médicale du Centre de Promotion de la Santé de l'Aisne vous accueille de 10h à 12h au centre social de Presles, 17 avenue robert shuman à Soissons.

Les prochaines dates :

  • 18 mai
  • 15 juin
  • 20 juillet
  • 21 septembre
  • 19 octobre
  • 16 novembre
  • 21 décembre

Les vaccins sont fournis gratuitement. Pensez à apporter votre carnet de santé ou de vaccinations si vous en possédez un, ainsi que vitre carte vitale et votre attestation.

Les mineurs doivent être accompagnés d'un représentant légal.

Renseignements au 03 23 57 70 40
Des questions sur la vaccination ? Retrouvez toutes les informations sur la page dédiée à la vaccination

Lire l'article "Vaccinations gratuites à partir de 6 ans" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
news-2326 Tue, 07 Mar 2017 17:01:09 +0100 28ème semaine d’information sur la santé mentale http://www.ville-soissons.fr/index.php?id=1122&L=0&tx_news_pi1%5Bnews%5D=2326&cHash=ae2326b99d3c4b7fd0d6a5bb6f02289f ACTION SOCIALE| SANTÉ| CŒUR DE VILLE Catégories : ACTION SOCIALE, SANTÉ, CŒUR DE VILLE

Du 13 au 26 mars 2017 “santé mentale et travail”
Créées en 1990, les Semaines d’information sur la santé mentale (SISM) sont une manifestation annuelle coordonnée par un collectif de 25 partenaires. Chaque année un nouveau thème est proposé afin qu’associations, citoyens, usagers, professionnels et grand public se mobilisent et organisent des manifestations d’information et de réflexion dans toute

Les Semaines d'information sur la santémentale ont lieu du 13 au 26 mars 2017.

Elles répondent à 5 objectifs :

 

  • SENSIBILISER LE PUBLIC AUX QUESTIONS de Santé mentale.
  • INFORMER sur les différentes approches de la Santé mentale.
  • RASSEMBLER LES ACTEURS ET SPECTATEURS des manifestations, les professionnels et usagers de la santé mentale.
  • AIDER AU DÉVELOPPEMENT DES RÉSEAUX de solidarité, de réflexion et de soin en santé mentale.
  • FAIRE CONNAÎTRE les lieux, les moyens et les personnes pouvant apporter un soutien ou une information de proximité.

La Municipalité est particulièrement sensible au sujet de la santé mentale. Soissons est d’ailleurs la première ville de l’Aisne à avoir formalisé un Conseil Local en Santé Mentale en partenariat notamment la psychiatrie publique et privée et les acteurs de la santé mentale sous l'égide de l'ARS

Du 13 au 26 mars : Exposition d'oeuvres d'art réalisées par l'Atelier de Médiation Artistique

Lire l'article "28ème semaine d’information sur la santé mentale" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>
Catégories : ACTION SOCIALE, SANTÉ, CŒUR DE VILLE

Du 13 au 26 mars 2017 “santé mentale et travail”
Créées en 1990, les Semaines d’information sur la santé mentale (SISM) sont une manifestation annuelle coordonnée par un collectif de 25 partenaires. Chaque année un nouveau thème est proposé afin qu’associations, citoyens, usagers, professionnels et grand public se mobilisent et organisent des manifestations d’information et de réflexion dans toute

Les Semaines d'information sur la santémentale ont lieu du 13 au 26 mars 2017.

Elles répondent à 5 objectifs :

 

  • SENSIBILISER LE PUBLIC AUX QUESTIONS de Santé mentale.
  • INFORMER sur les différentes approches de la Santé mentale.
  • RASSEMBLER LES ACTEURS ET SPECTATEURS des manifestations, les professionnels et usagers de la santé mentale.
  • AIDER AU DÉVELOPPEMENT DES RÉSEAUX de solidarité, de réflexion et de soin en santé mentale.
  • FAIRE CONNAÎTRE les lieux, les moyens et les personnes pouvant apporter un soutien ou une information de proximité.

La Municipalité est particulièrement sensible au sujet de la santé mentale. Soissons est d’ailleurs la première ville de l’Aisne à avoir formalisé un Conseil Local en Santé Mentale en partenariat notamment la psychiatrie publique et privée et les acteurs de la santé mentale sous l'égide de l'ARS

Du 13 au 26 mars : Exposition d'oeuvres d'art réalisées par l'Atelier de Médiation Artistique

Lire l'article "28ème semaine d’information sur la santé mentale" en entier sur http://www.ville-soissons.fr/.

]]>