Contrat Local de Santé

Un programme d'actions qui permet à tous les acteurs responsables de la santé sur le territoire d’agir ensemble autour d’objectifs prioritaires, pour mieux répondre aux besoins des Soissonnais.

Mobiliser, fédérer et agir pour la santé

Le Contrat Local de Santé de Soissons a été signé en décembre 2013 entre la Ville et l’Agence Régionale de Santé, il est le premier du département. Il témoigne de l’ambition de la Ville et de l’ARS d’agir ensemble en faveur de la santé des Soissonnais. Il a pour but de de mettre en cohérence différentes politiques – actions de santé sur la ville et de mobiliser les acteurs de santé pour travailler ensemble autour de problématiques de santé partagées et validées.

Le Contrat Local de Santé de Soissons se concentre sur 6 axes prioritaires : la mise en réseau des acteurs locaux, la santé des jeunes, la nutrition et l’activité physique, l’accès aux droits et aux soins, la santé des femmes et l’environnement. Sur chacun de ces axes le CLS coordonne la mise en place d’actions concrètes.

 

Les indicateurs de santé du Soissonnais :

Fragilité sociale : bénéficiaires de la CMUC : 7,3 % (Picardie 6,3%) ; Femmes seules allocataires du RSA socle 5,9 % (Picardie 5,0 %)

Obésité :  6,8 % des élèves de classes de seconde générale (Picardie 5,0 %) 

Grossesses précoces :0,46 % (Picardie 0,33 %) en forte croissance

Mortalité par pathologie liée à l’alcool :  39,9 pour 100 000 (France : 31)

Une morbidité généralement supérieure à la Picardie (Cancers, Maladies Cardiovasculaires)

Une mortalité générale supérieure à la Picardie

Vigilance sur l’offre de soins : Déficit de professionnels de santé à prévenir et des Filières de soins à conforter

 

 

Créer un réseau des acteurs locaux de la santé

L’objectif premier du Contrat Local de Santé est de fédérer et de mettre en réseau l'ensemble des acteurs du territoire afin de coordonner un projet de santé commun prenant en compte les éléments sanitaires, économiques et environnementaux du territoire et de définir un programme d’actions dans les domaines de la promotion de la santé, de la prévention, de l'accompagnement médico-social ou encore du parcours et de l'offre de soins. Il s'agit là de favoriser les échanges entre les acteurs et la mutualisation des actions à travers le partage d’expériences mais aussi de développer le partenariat inter-institutionnel sur les thématiques du CLS.

Exemples d’actions réalisées :

  • Journées thématiques pour les acteurs locaux sur les inégalités sociales de santé, famille et addictions, nutrition et médias, santé et habitat.
  • Formation sur la méthodologie de projet
  • Recensement des acteurs locaux de santé en lien avec l’Institut Régional d’Education à la Santé de Picardie 

Santé des enfants et des jeunes

Le but poursuivi est de promouvoir le bien-être et le bien grandir des enfants et des jeunes en renforçant leurs compétences psychosociales. Cet axe du Contrat Local de Santé vise notamment à prévenir, dépister et prendre en charge le mal être et les risques suicidaires des jeunes et des jeunes adultes.

Le Contrat Local de Santé vise aussi à développer des programmes de prévention des conduites à risques spécialement adaptés aux problématiques rencontrées par les jeunes. On sait que les jeunes sont particulièrement exposés aux risques d'adictions, il s'agit donc là de prévenir les conduites addictives avec ou sans produit. L'objectif est aussi de coordonner des actions qui favorisent l’éducation des jeunes à la vie affective et sexuelle et en prévenir les risques tels qu’IST, grossesse précoce…Afin de limiter les interventions d'urgences, il est nécessaire de sensibiliser les enfants et les jeunes à la sécurité au quotidien (risques routiers, domestiques, auditifs, violences

Enfin, ils est crucial de développer des actions d'accompagnement et de soutien à la parentalité. Il s'agit ici de développer les espaces d’échanges pour les parents et les actions parents-enfants ainsi que de développer des actions innovantes permettant les échanges parents-enfants/jeunes.

Exemples d’actions réalisées :

  • Jeunes et conduites à risques : Formation des acteurs sur la thématique jeunes et conduites à risques
  • Action théâtre addictions – Compagnie ACALY Réalisée lauprès des centres sociaux et des jeunes volontaires en service civique 
  • Actions lycées : Prévention de la violence chez les lycéens et prévention sécurité routière
  • Actions Police Nationale : sur le risque alcool dans les lycées – convention avec les boîtes de nuit
  • Action parentalité : Resprésentations de théâtre sur le thème de la parentalité avec la compagnie Acaly Café des parents dans les centres sociaux
  • Avec les jeunes volontaires service civique : Réalisation d’action santé par les jeunes volontaires sur les risques auditifs, la prévention du cancer colorectal, qualité de l’air intérieur

Santé des femmes

Plusieurs actions de Santé peuvent être menées en direction des femmes. Afin d'accompagner efficacement la lutte contre les cancers féminins, il est crucial de mener des actions visant à prévenir et à encourager le dépistage des cancers féminins.

Des actions doivent aussi être menées contre les violences faites aux femmes. Enfin, cet axe du Contrat Local de Santé mobilise les acteurs du territoire afin de diminuer les conduites à risques pendant la grossesse et de favoriser le développement d’actions sur la vie affective et sexuelle des femmes. 

Exemples d’actions réalisées :

  • Octobre rose depuis 2014  en lien avec le centre hospitalier de Soissons et des partenaires locaux (Aisne Préventis, la Mutualité Française des Hauts de France) : conférence, visite du service de radiologie, activités de convivialité… 
  • Action de sensibilisation sur les violences conjugales  par la participation au réseau soissonnais (action de formation, stand dans les supermarchés, colloque…)pour les acteurs de proximité le 21 octobre


Accès aux droits et aux soins  

Cet axe fondamental du CLS a pour objectif de faciliter l’accès aux droits des publics fragiles et de renforcer les compétences des acteurs de proximité. Afin que chacun puisse accéder à la même offre de soin il convient de valoriser les outils facilitant l’accès aux soins et d'éviter les ruptures de parcours des usagers en terme de droit à la santé.

C'est dans cet axe qu'a été créé le Conseil local en santé mentale qui contribue à renforcer l’inclusion sociale et l’autonomie des usagers par des actions de promotion et de déstigmatisation de la santé mentale. Pour favoriser l’accès et la continuité des soins en santé mentale l'objectif est de contribuer à réduire les ruptures dans le parcours des soins de santé mentale et de favoriser une prise en charge précoce et adaptée au plus prés du patient

Exemples d’actions réalisées :

 

  • Engagement dans une démarche de maintien de l’offre de santé de 1er recours (médecins généralistes) par la mise en place d’une maison de santé pluriprofessionnelle – en cours sur le quartier de Presles
  • Création du conseil local de santé mentale en décembre 2015: C’est une instance de coordination, d’action et d’accompagnement dans le domaine de la santé mentale. Instance basée sur la collaboration étroite entre la Ville et la psychiatrie publique avec une participation active des familles et usagers

 

 

 

Nutrition et activités physiques

Ces actions visent à promouvoir une alimentation saine et équilibrée et à améliorer la connaissance et l’information alimentaire des professionnels et des publics. Il s'agit aussi de renforcer la prévention, le dépistage et la prise en charge du surpoids et de l’obésité chez l’enfant et l’adolescent. Par la promotion de l’activité physique pour tous, l'objectif est de développer et d'augmenter le niveau d’activité physique quotidienne des Soissonnais de tous âges et les mobilités actives en favorisant les déplacements des habitants via l'utilisation de modes de transports alternatifs (circulation douce).

Exemples d’actions réalisées : 

  • Picardie en Forme : Dispositif d’accompagnement à la reprise d’une activité physique avec un parcours sécurisé (test, bilan) et des associations labellisées (sport santé) Plus de 60 personnes ont bénéficié de ce dispositif depuis septembre 2015
  • Activité dans les TAP : Réalisé par la Mutualité Française des Hauts de France  24 ateliers d’éducation nutrition pour les enfants de cycle 3 sur 6 semaines par groupe de 15 enfants dans les écoles (Gallilé -  St Waast – Centre – Michelet)- Cette action pilote sur Soissons est proposée dans l’ensemble de la Région par la Mutualité.
  • Les actions de la CSF – Bouger/manger - pour permettre aux familles des quartiers d'avoir une alimentation équilibrée, saine et diversifiée, de proposer aux parents et enfants d'avoir une activité commune autour de la cuisine et d’initier les familles à des activités sportives variées – Renseignements CSF : csf@csf-soissons.fr
  • Les actions du pôle de prévention et d’éducation du patient du Centre hospitalier : Ateliers passerelles pour une reprise de l’activité physique adaptée pour certaines maladies


Santé Environnementale

Il s'agit ici d'améliorer la connaissance du grand public sur les risques environementaux qui peuvent avoir des effets néfastes sur la santé comme le bruit ou la qualité de l'air.

Auprès des professionnel et les propriétaires de locaux à risque, les actions ont pour objectif d'améliorer la connaissance et les procédures en particulier en terme de diagnostic et de réglementation sur le risque légionelle. Cet axe a aussi pour but de lutter contre l'habitat indigne et insalubre en évelopper des actions de santé environnement dans l’habitat  (indécence, insalubrité, péril, …)

Exemples d’actions réalisées :

 

  • Action risque légionelle : Réalisation de diagnostic légionelle dans 4 ERP de la Ville (avril/mai 14) Formation des futurs professionnels du lycée léonard de Vinci (décembre 2015)
  • Action sur le bruit : Réalisation d’une sensibilisation grand public sur les risques auditifs par le centre d’information jeunesse de l’Aisne avec plus de 500 jeunes qui ont suivis les animations et concert pédagogiques pour les dans les écoles, collègues et centres sociaux. Stand prévention lors de la fête de la musique avec diffusion de bouchon d’oreilles. Diffusion de bouchons d’oreille et éthylotests pour les concerts des terrasses musicales estivales. Charte sur la vie nocturne signée entre la Police Nationale et les boîtes de nuit Actions de sensibilisation sur le son par le patrimoine lors de la semaine du son.
  • Action qualité de l’air intérieur : Formation des assistantes maternelle par la mutualité française des Hauts de France  Création de la cellule habitat indigne et insalubre pour la gestion des plaintes relatives à l’habitat

Informations annexes au site